Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Falcons: l'ailier espacé Roddy White accepte un rôle plus discret

FLOWERY BRANCH, Ga. — Roddy White savait que suite au gain par remontée des Falcons face aux Giants, le week-end dernier, ce n'était pas le moment de se plaindre de la fin d'une séquence personnelle de longue date.

Les Falcons (2-0) ont fortement misé sur leur cible numéro un, Julio Jones. Et avec un match qui approche à Dallas (2-0), le temps n'est pas plus opportun pour White de se lamenter d'un premier match sans réception en près de 10 ans.

Avant le match contre les Giants, White, qui domine l'histoire des Falcons pour les verges de réceptions, avait capté au moins une passe dans 130 matches de suite, à partir de décembre 2006.

White, un vétéran de 33 ans, a vu une seule passe dirigée vers lui aux Meadowlands. Jones a saisi 13 ballons, tandis qu'on s'est tourné six fois vers Leonard Hankerson.

Il est quand même peu surprenant que Jones soit privilégié, car les Falcons ont prolongé son contrat de cinq ans pour 71 M $, avant le début de la saison.

Jones et Julian Edelman des Pats dominent la NFL avec 22 réceptions, dont deux payantes pour chacun.

White doit s'ajuster à un rôle de soutien aux côtés de Hankerson, Devin Hester et Jacob Tamme, un ailier rapproché.

«Je vais tout simplement accepter mon rôle et faire ce qu'il faut pour aider l'équipe à gagner, a dit White, qui a participé quatre fois au Pro Bowl. Je vais être en retrait, c'est tout. Julio fait du beau travail, il a un rythme impressionnant. Il a fait mal à nos rivaux, et nous avons besoin d'un gars comme ça.»

Dans le gain face aux Eagles en lever de rideau, White a fourni 84 verges en quatre réceptions. Le quart Matt Ryan a d'ailleurs dit que les gros matches ne sont pas nécessairement chose du passé, dans son cas.

«Il va réussir beaucoup de jeux importants, a dit Ryan. La cible principale peut varier selon le contexte ou l'adversaire. Je pense qu'à peu près à chaque match, ça va être un ailier différent qui va se distinguer.»

«Nos ailiers offensifs ont de la profondeur, mais ils sont aussi de très fiers compétiteurs, ajoute l'entraîneur des Falcons, Dan Quinn. Ils ont une belle éthique de travail et beaucoup de persévérance.»

Le match entre les Falcons et les Cowboys sera le seul entre deux clubs encore invaincus, dans la semaine numéro trois de la NFL.

Charles Odum, The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.