POLITIQUE
25/09/2015 06:31 EDT | Actualisé 25/09/2015 06:31 EDT

Les énergies vertes créent-elles plus d'emplois que les sables bitumineux? L'épreuve des faits

La chef du Parti vert, Elizabeth May, a parlé d'une révolution économique lors du grand débat des chefs, celle d'une économie verte. Il y a désormais plus d'emplois dans les technologies propres que dans les sables bitumineux, soutient-elle. A-t-elle raison?

Un texte de Denis-Martin Chabot

« Actuellement, nous avons créé déjà plus d'emplois dans les technologies propres que dans les sables bitumineux. »

— Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada

Vérification faite : c'est vraisemblable.

Le secteur des « technologies propres » n'est pas une catégorie utilisée pour classer les emplois par Statistique Canada.

Par contre, le Parti vert se réfère à une étude de l'Université Simon Fraser en Colombie-Britannique, qui montre que le secteur des « énergies propres » est passé de 23 700 à presque 27 000 emplois entre 2012 et 2013, soit une hausse de 14 %.

On parle entre autres d'emplois dans des domaines comme la production d'énergie renouvelable ou la construction de bâtiments écologiques.

Pour ce qui est du secteur des ressources naturelles, qui comprend les sables bitumineux, Statistique Canada rapporte une croissance de 2 % pour la même période.

Selon les auteurs de l'étude, quelque 22 300 personnes travaillaient dans les sables bitumineux en 2012.

Galerie photo Les chefs en campagne, élections fédérales 2015 Voyez les images