BIEN-ÊTRE
24/09/2015 10:36 EDT

Mode à Milan: place à la fantaisie et à la poésie!

Getty

En ce premier jour des défilés milanais de prêt-à-porter féminin pour l'été prochain, les couturiers ont joué sur deux tableaux: fantaisie et détails précieux chez Gucci, délicatesse poétique chez Kristina Ti, Alberta Ferretti et Les Copains.

C'est par un coup de tonnerre et sous le fracas d'un déluge qu'a débuté la semaine de la mode milanaise et le défilé Gucci, parfaitement synchrone avec la météo du jour.

Le nouveau directeur créatif, Alessandro Michele, a choisi le gigantesque entrepôt d'un ex-dépôt ferroviaire pour planter son décor, avec moquette et paravents exotiques, au milieu d'une végétation ployant sous le vent.

Le designer a imaginé une garde-robe éclectique pour une femme à la fois romantique et de caractère, qui n'a pas peur d'affirmer sa personnalité. L'accent, notamment, est mis sur les accessoires icônes de la marque, qui sont ré-interprétés dans un esprit un brin déluré, des lunettes carrées géantes recouvertes de strass aux mocassins-sabots au talon incrusté de perles en passant par les mitaines dorées, que les fashionistas ne manqueront pas de s'arracher l'été prochain. Sans oublier le nouveau sac Gucci avec ces deux G format géant entrecroisés.

De chastes jupes mi-longues et des chemisiers en soie imprimée boutonnés jusqu'en haut du cou alternent avec des tenues plus coquines en tulle transparent aux tendres tonalités. Les maxi-robes seventies à volants succèdent à des mises plus courtes et scintillantes en lurex. Les jupes plissées sont en python.

- Des trous trous chez Kristina Ti -

Fleurs en tissu, rubans, broderies, collerettes à dentelle, gros nœuds Une luxuriance de détails enrichit cette collection, laissant libre cours à l'imagination. Ainsi, une grosse coccinelle grimpe sur une cravate, un serpent brodé s'enroule sur la jambe d'un pantalon ou dans le dos d'une veste, un oiseau se déploie dans le bas d'une robe, une plante se ramifie sur un trench.

Des petits trous, des petits trous C'est une mode poétique et délicate que propose pour sa part Kristina Ti en choisissant comme thème récurrent de minuscules petits trous disséminés dans toute la collection. Dans les longues robes frangées tricotées au crochet ou à résille façon filet de pêcheur, en pointillés dans de mini-robes en cuir blanc ou encore dans de vaporeuses robes en soie ajourées.

Tout respire l'été, aussi bien dans les teintes, du pastel aux brillances aquatiques, que dans les matières impalpables (organza, crêpe de soie, voile transparent), ou encore dans les motifs, tels ces minuscules poissons multicolores, qui ornent certaines tenues kaki. Les shorts se portent taille haute, tandis que de courtes tuniques soyeuses sont resserrées à la taille par des ceinturons en cuir.

Ici un dos nu, là une épaule ou un ventre découverts Alberta Ferretti joue aussi sur les vides et les pleins, laissant entrevoir la peau à travers de longues robes en dentelles, les transparences de la mousseline et du chiffon ou les savants tressages du tissu se prolongeant en lanières virevoltantes dans certaines robes.

La collection s'inspire du désert, que l'on voit se dérouler à l'infini sur un grand écran, déclinant les vêtements dans les couleurs naturelles de la terre : marron, beige, sable, terre cuite, ocre, etc. Les habits dégoulinent jusqu'aux pieds dans un mouvement aérien.

On retrouve la même légèreté chez Les Copains. La peau transparaît cette fois sous de petits blousons Teddy transparents ou à travers des tricots perforés. La maille, spécialité de la Maison, se décline en micro-top, en douillets pull-overs aux manches évasées ou encore en robes-tricots et souples gilets-manteaux fluctuants sur le corps.

Le noir et blanc domine, juste égayé pour le soir par des touches de saumon fluo ou par le jaune chatoyant de soies jacquard façon tapisseries japonaises. Les vêtements sont coupés dans des formes simples, presque géométriques, où s'imposent de larges bandes.

Jeudi: Fendi, Emilio Pucci et Costume national.

Galerie photo Le défilé Max Mara printemps-été 2016 Voyez les images