NOUVELLES
23/09/2015 09:58 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Sommet européen: le plus urgent est de "retrouver le contrôle de nos frontières extérieures" (Tusk)

La question "la plus urgente" que doit régler l'UE est de "retrouver le contrôle de (ses) frontières extérieures", a affirmé mercredi le président du Conseil européen, Donald Tusk, avant un sommet européen extraordinaire consacré à la crise migratoire.

"La question que nous devons nous poser ce soir est +Comment retrouver le contrôle de nos frontières extérieures?+, sinon cela n'a pas de sens de parler d'une politique migratoire commune", a-t-il argué en amont de la rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement à Bruxelles.

Les conflits qui poussent les réfugiés à fuir leurs pays, notamment la Syrie, "ne vont pas cesser bientôt", a-t-il rappelé, mettant l'accent sur les millions de Syriens déplacés. "Cela signifie que nous parlons de millions de réfugiés potentiels, pas de milliers", a-t-il insisté.

"Nos partenaires ont besoin de notre aide", a par ailleurs expliqué M. Tusk, en référence aux pays voisins de la Syrie, comme la Turquie, le Liban et la Jordanie, confrontés à des afflux massifs de réfugiés.

Il a précisé qu'il allait proposer aux participants du sommet "des mesures à court terme", incluant des aides pour la Turquie et pour les agences humanitaires oeuvrant dans les camps de réfugiés.

"Aujourd'hui, nous devons préparer un plan concret", a dit le président polonais du Conseil, réitérant son appel aux Etats membres à cesser de se critiquer les uns les autres.

cds/agr/at