DIVERTISSEMENT
23/09/2015 02:15 EDT | Actualisé 23/09/2015 02:19 EDT

Gala de l'ADISQ 2015: année faste pour Salomé Leclerc (ENTREVUE)

Marc Young

L’album 27 fois l’aurore, lancé il y a tout juste un an, a déjà apporté de bien belles choses à Salomé Leclerc: le Prix Rapsat-Lelièvre 2015, le Prix Félix-Leclerc 2015, le Coup de cœur chanson francophone 2015, remis par l’Académie Charles-Cros en France…

Mardi, la jeune auteure-compositrice-interprète apprenait de surcroît que ce deuxième opus en carrière lui avait valu quatre nominations au prochain Gala de l’ADISQ, qui se tiendra en deux parties, les 27 octobre et 8 novembre.

Salomé est ainsi citée dans les catégories Album de l’année: alternatif, Album de l’année: choix de la critique, Prise de son et mixage de l’année et Réalisateur de disque de l’année. Pas mal, pour un petit bout de femme que le grand public n’a découvert qu’en 2011.

«La nomination de la réalisation de l’année me fait particulièrement plaisir, a précisé Salomé, qui a, justement, coréalisé 27 fois l’aurore avec Philippe Brault. Pour plein de raisons. Je les aime toutes beaucoup, mais celle-là, elle salue un aspect dans lequel je me suis beaucoup impliquée. C’est une facette du métier que je découvre de plus en plus, et j’aimerais un jour réaliser d’autres albums. Je m’en vais vers là.»

L’ADISQ, une visibilité

Salomé Leclerc avait été une première fois nommée à l’ADISQ en 2012, à titre de Révélation de l’année, trophée qui lui avait échappé aux mains de Lisa LeBlanc. Toutefois, cette mention, jumelée à une courte prestation sur scène pendant le gala du dimanche soir, la même année, a contribué à faire connaître son visage et son nom auprès des Québécois.

«Après mon passage, ce qui en est ressorti, c’est de la visibilité, a expliqué la chanteuse. J’ai senti un mouvement, j’ai constaté que des gens venaient de me découvrir. Je suis un peu en marge du grand public, alors, d’avoir été mise en avant, pendant un gala regardé par autant de téléspectateurs, c’a eu un réel impact. C’a été concret jusque dans la vente d’albums et de billets de spectacles. Alors, ce genre de nomination peut apporter beaucoup! C’est très agréable.»

«Aussi, en tant que spectatrice, l’ADISQ est un maudit beau show à regarder! C’est comme une mise à jour de l’industrie de la musique.»

Salomé Leclerc poursuit présentement sa tournée 27 fois l’aurore au Québec; elle s’arrêtera notamment à Montréal, au Club Soda, le 14 novembre. Des concerts en Europe sont également prévus.

«Et j’ai de l’écriture! C’est rare que j’écris ailleurs que chez moi, et cet automne, je vais avoir un peu de temps pour penser à mon troisième album, profiter de la vague que j’ai en ce moment», a conclu Salomé.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST