NOUVELLES
23/09/2015 13:21 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

RDC: "priorité" à la lutte contre une épidémie de rougeole qui a déjà fait 500 morts

La République démocratique du Congo (RDC) a annoncé mercredi qu'elle faisait une "priorité" de la lutte contre l'épidémie de rougeole qui a tué plus de 500 personnes depuis le début de l'année, essentiellement dans le sud-est du pays.

"Il y a 48 heures, nous étions à (...) 36.291 cas notifiés de rougeole" à travers le pays et "528 décès" recensés, a déclaré le ministre de la Santé congolais, Félix Kabange Numbi, lors d'une conférence de presse à Kinshasa.

Le Katanga (sud-est) concentre à lui seul près de 80% des cas déclarés et près de 89% des décès, a ajouté le Dr Kabange, et la "priorité" est d'agir dans cette province, a souligné le ministre.

L'un des principaux facteurs favorisant la propagation de l'épidémie est l'enclavement de certaines zones qui complique la vaccination et le respect de la chaîne du froid, alors que le vaccin contre la rougeole supporte très mal les changements de température.

Pour palier en partie ce problème, la RDC a commandé plus de 2.500 frigidaires solaires - dont 1.400 seront envoyés au Katanga - pour remplacer les frigidaires à pétrole, inutilisables quand les fonds manquent pour acheter le carburant ou que la saison des pluies retarde le ravitaillement, a expliqué le ministre.

Le 19 août, l'ONU a approuvé un financement de 2,4 millions de dollars afin d'aider les acteurs humanitaires et gouvernementaux à affronter l'épidémie.

M. Kabange a estimé que les efforts du gouvernement portaient leurs fruits et permettaient de réduire les décès au Katanga. En 2011, la province avait été frappée par une grande épidémie qui avait tué plus de 1.000 enfants.

Le ministre a par ailleurs officiellement annoncé une épidémie de choléra dans la province voisine du Maniema, plus au nord, qui a fait 1.078 malades, dont 52 sont morts. Grâce aux efforts du gouvernement et de ses partenaires, la courbe des décès a déjà commencé à décliner, a-t-il affirmé.

Immense pays au coeur de l'Afrique, pratiquement dépourvus d'infrastructures, la RDC est l'un des États les moins développés au monde. Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie à la naissance y est de 51 ans pour les hommes et 54 ans pour les femmes. Près d'un enfant sur dix y meurt avant l'âge de 5 ans.

hab/mj