NOUVELLES
23/09/2015 15:39 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Prison à perpétuité pour un projet d'attentat contre un train au Canada

Les deux hommes reconnus coupables d'avoir fomenté un attentat contre un train de passagers au Canada ont été condamnés mercredi à la prison à perpétuité.

Chiheb Esseghaier, Tunisien et ingénieur de formation, et Raed Jaser, Palestinien né aux Emirats Arabes Unis et résident permanent au Canada, avaient été déclarés coupables en mars par un tribunal de Toronto.

Les deux hommes, âgés d'une trentaine d'années, avaient été arrêtés en avril 2013, confondus par un policier infiltré avec lequel des repérages avaient été faits sur un pont ferré.

Le ministère public accusait les deux hommes d'avoir voulu perpétrer une attaque pour le compte d'Al-Qaïda en faisant dérailler un train de voyageurs entre Toronto et New York.

Le juge a estimé que les deux accusés "n'avaient pas exprimé de remords et qu'il n'y avait pas d'indication sur des perspectives de réhabilitation", a déclaré le procureur de la Couronne Croft Michaelson lors d'une conférence de presse à la sortie du tribunal.

Condamnés à la perpétuité, les deux hommes ne pourront pas déposer une demande de libération conditionnelle avant 10 ans.

Chiheb Esseghaier, considéré comme le principal accusé, a toujours refusé d'être assisté d'un avocat. En guise de plaidoirie, il avait adressé au jury une lettre dans laquelle il écrivait ne reconnaître que la justice coranique et non le code criminel canadien.

Une psychiatre avait conclu qu'il souffrait de schizophrénie mais au terme d'une autre expertise psychiatrique en début de mois il a été reconnu apte à purger sa peine.

La culpabilité de Raed Jaser n'avait pas été retenue sur le chef de complot de destruction de moyens de transport pour le compte d'un groupe terroriste. Au procès son avocat avait rejeté la thèse du complot, affirmant que son client avait fait semblant d'en être dans le but de récupérer l'argent qu'on lui promettait pour son entraînement et l'attaque.

mbr/jl/bdx