NOUVELLES
23/09/2015 17:55 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Mondiaux-2015 - Contre-la-montre: déclarations

Adriano Malori (ITA), 2e: "Mon objectif était de faire mieux que ma sixième place de Ponferrada l'an dernier. Passer de la sixième à la deuxième place est très positif. J'ai tout donné sur ce chrono qui était très long, mais ça n'a pas suffi pour battre Kiryienka. Il était plus fort même si je n'ai pas terminé loin. J'ai trouvé le bon rythme et je suis allé crescendo tout au long du parcours. C'est un résultat satisfaisant. Je sais qu'aucun coureur italien n'est monté sur le podium depuis 21 ans. Il était temps d'interrompre la série. Cette deuxième place renforce ma confiance pour la suite."

Jérôme Coppel (FRA), 3e: "Je n'y songeais pas du tout. Je pensais plutôt à une place dans les dix premiers. Je suis hyper content. J'étais dans un jour exceptionnel. Pour réussir une performance, il faut que tout soit réuni. Etre bien, ne pas avoir de problème mécanique, ce qui est arrivé à Rohan Dennis, avoir du bon matériel. Après deux médailles en espoirs, tout le monde attendait que je confirme assez vite chez les pros. Les deux premières années ont été compliquées. Après, je me suis plus orienté vers le classement général en délaissant un peu la discipline. J'y suis revenu plus sérieusement depuis l'an dernier. Mais je ne suis jamais arrivé en grande forme au Championnat du monde. J'étais un peu usé par la saison. Cette fois, la préparation a été différente, en passant par la Vuelta et en arrêtant avant la fin pour préparer les Mondiaux."

jm/