DIVERTISSEMENT
23/09/2015 05:56 EDT | Actualisé 23/09/2015 11:38 EDT

Mike Ward poursuivi par Jérémy Gabriel: qu'en disent les humoristes?

La poursuite intentée par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), au nom de la famille de Jérémy Gabriel et à l’égard de l’humoriste Mike Ward a beau ne pas avoir encore été déposée – elle le sera ce mercredi matin à 9h30 au palais de justice de Montréal - elle suscite déjà de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. Qu’en pensent les humoristes?

Voici en vrac quelques réactions et propos recueillis de certains humoristes :

Tu as le droit d'être fâché , de dénoncer, de protester et d'exprimer ta colère envers Mike Ward mais n'oublies pas que...

Posted by Eddy King on 22 septembre 2015

Hey honnêtement là... si la liberté d'expression doit s'arrêter à l'exploitation d'un angle comique noir où l'orateur...

Posted by Alexandre Douville on 22 septembre 2015

Maintenant je ne rirai que des hommes blancs hétéro en forme.... comme ça mon humour sera propre et représentera bien tous les gens de la société.... heeee wait...

Posted by Dom Massi on 22 septembre 2015

Bon bein. Je vais poursuivre Sugar Sammy d'abord.

Posted by Mariaza Mana on 22 septembre 2015

Je suis de l'avis que la liberté d'expression doit être totale. On ne peut pas la défendre et ensuite s'en laver les...

Posted by Maxime Gervais on 22 septembre 2015

Si le petit Jérémie poursuit Mike Ward parce qu'il a rit de lui, un recours collectif contre les politiciens qui rient de nous est envisageable?

Posted by Daniel Thibault on 22 septembre 2015

«Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il est absolument impossible que la poursuite gagne sa cause sinon c'est la fin de l'humour. Qui deviendra l'arbitre de ce qui peut être un sujet propice à faire des blagues ou pas? Malheureusement pour lui, non seulement le petit Jérémy ne gagnera rien du tout mais en plus, il fera une sacré bonne pub gratuite à Mike Ward. Mais si jamais il gagne son procès alors je poursuivrai moi aussi Mike Ward car il fait aussi des blagues sur moi dans son spectacle. (Rires)» - Guy Nantel

En prime, lisez la courte discussion que l'on a eue avec Jean-François Mercier sur le sujet:

Q : L'avocat de Mike Ward, Julius Grey, compte plaider la «liberté d'expression artistique». La «liberté d'expression artistique» a-t-elle des limites selon vous ?

R : Admettons que la réponse soit qu'il y a des limites à la liberté artistique, il va falloir les indiquer ces limites-là. Ça ne peut être laissé selon les diverses sensibilités personnelles. On ne peut pas dire, s'il y a des gens qui sont choqués, c'est que ça va trop loin. Ça serait trop stupide et à ce moment tous les chefs-d'oeuvre seraient mis à l'index toutes formes d'art confondues. Il y a toujours des gens pour être choqués de n'importe quoi. Le problème est toujours là. C'est d'identifier où est la limite. Ça peut sembler simple comme dans le cas de Ward, il y en a qui diront, si ça rit d'un enfant, c'est clair que ça va trop loin. Donc, en appliquant la même logique, il faudrait censurer Les beaux malaises de Martin Matte, South Park, etc. Alors, laissons le tribunal décider de ce dont on a le droit de rire.

Q : La poursuite qui sera déposée par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) vous inquiète-t-elle?

R : Non, ça ne m'inquiète pas. Je dirais même que je suis content qu'on ouvre ce débat-là. Je suis content que ça tombe sur Mike Ward qui a un propos très articulé sur la liberté d'expression. Ça va peut-être ouvrir le débat et diminuer le lynchage et l'intimidation sur les réseaux sociaux. Souvent les humoristes, nous sommes traités pire que des criminels sans avoir enfreint aucune loi. Il y a probablement des gens qui font des blagues du même acabit que ce que Mike a fait sur le petit Jérémy devant leurs amis ou sur les médias sociaux, ça serait intéressant de voir si ça va devenir criminel. On pourrait mettre tout le monde en prison!

Q : Tout est-il matière à faire rire?

R : On peut rire de n'importe quoi, mais pas avec n'importe qui – Pierre Desproges

Mike Ward, un brin sarcastique, a finalement réagi à la controverse sur sa page Facebook:

Je n'ai pas eu le temps d'écouter la télé/radio ou suivre qu'est-ce qui se passait sur les réseaux sociaux mais on m'a...

Posted by Mike Ward on 22 septembre 2015

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST