NOUVELLES
23/09/2015 15:01 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Les tétras des armoises en voie d'extinction au Canada, mais pas aux États-Unis

REGINA — Des agents de protection de la nature au Canada assurent que la décision du gouvernement américain de ne pas octroyer de protection fédérale aux tétras des armoises ne signifie pas que l'oiseau emblématique des Prairies n'est plus en danger.

Le département américain de l'Intérieur a décrété que les tétras des armoises n'avaient pas besoin de protection fédérale dans les 11 États où elles sont présentes. Le département a assuré que certaines limites au développement humain avaient été adoptées pour assurer la protection de leur habitat.

Au Canada, les tétras des armoises sont considérés comme une espèce en danger. Moins de 140 oiseaux sont toujours présents dans le sud de l'Alberta et de la Saskatchewan.

Le directeur de la conservation et de la science au zoo de Calgary, Axel Moehrenschlager, a expliqué que la décision américaine n'aurait aucune répercussion au Canada et que la situation de ce côté-ci de la frontière était beaucoup plus alarmante.

Des scénarios envisagés par le zoo de Calgary suggèrent que le niveau de reproduction et les taux de survie sont trop bas pour garantir la pérennité de la population sauvage au Canada. L'extinction de l'espèce pourrait survenir d'ici deux à cinq ans si des mesures draconiennes ne sont pas prises rapidement, prévient M. Moehrenschlager.

Le zoo de Calgary a lancé un programme d'accouplement. Le gouvernement canadien a publié une ordonnance de protection d'urgence à la fin de 2013 pour restreindre le développement industriel sur près de 1700 km2 de terres de la Couronne, permettant ainsi de protéger l'habitat de l'oiseau.

Les tétras des armoises ont déjà atteint une population de plusieurs millions de têtes aux États-Unis. Au cours du siècle dernier, l'oiseau a perdu près de la moitié de son habitat en raison du développement humain, des pâturages pour le bétail et d'une herbe envahissante qui stimule les incendies de forêts au Nevada et dans les États voisins. Une population estimée entre 200 000 et 500 000 membres occupe maintenant un territoire qui s'étend sur 11 États.

Jennifer Graham, La Presse Canadienne