NOUVELLES
23/09/2015 19:48 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Les Ravens souhaitent le réveil de leur défense contre les Bengals

OWINGS MILLS, Md. — Les Ravens doivent rapidement devenir plus rigoureux au niveau des couvertures et des plaqués s'ils veulent éviter une fiche de 0-3, ce qui serait une première dans leur histoire.

Dans l'Américaine, seuls les Raiders, avec 66 points donnés à l'adversaire, ont été plus permissifs que les 56 points alloués par Baltimore, après deux matches.

Dans ce contexte, les Ravens donnent le coup d'envoi de leur saison locale ce dimanche contre des rivaux de section, les Bengals. Le club de Cincinnati est d'ailleurs invaincu en deux matches, ce qui ajoute à l'enjeu.

Les Ravens ont pris part aux éliminatoires six fois depuis sept ans mais s'ils perdaient dimanche, ils pourraient bien se voir à l'écart au-delà du 3 janvier, quand va se terminer la saison régulière.

«Nous sommes tous conscients de la situation, a dit l'entraîneur des Ravens, Jim Harbaugh. Ça nous est déjà arrivé de perdre deux ou trois matches de suite mais pas pour amorcer une saison, alors ça donne encore plus de motivation pour se redresser. Nous savons que nous pouvons gagner, mais chaque match est une bataille.»

Les Ravens se sont vus à court dès leur match initial à Denver, quand le secondeur Terrell Suggs s'est déchiré le tendon d'Achille. Les Broncos ont prévalu 19 à 13.

À Oakland en semaine numéro 2, la pression sur le quart a été déficiente, ce qui a mis de la pression sur les demis de coin et de sûreté. Derek Carr a récolté 351 verges aériennes, dont trois passes de touché, et les Raiders ont eu le meilleur, 37-33. Les ailiers espacés adverses Amari Cooper et Michael Crabtree ont brillé avec 109 et 111 verges, respectivement.

La tâche ne sera assurément pas plus facile contre les Bengals. Ceux-ci ont d'excellents receveurs de passes, notamment A.J. Green, Mohamed Sanu et Marvin Jones.

«Ils ont des munitions, a dit Harbaugh. Nous avons beaucoup de respect pour eux, pour leur groupe d'entraîneurs et pour leur système.»

Les Ravens sont optimistes vu le réveil de l'attaque face aux Raiders, avec 493 verges et 29 premiers jeux. C'est la défense qui n'était pas au rendez-vous. Si la brigade rectifie le tir, il y a moyen d'effacer le lent départ, estime Harbaugh.

«Si l'attaque et la défense y mettent du sien, nous pouvons être très bons, croit Harbaugh. C'est dur de gagner quand vous avez une seule arme.»

Todd Karpovich, The Associated Press