NOUVELLES
23/09/2015 16:46 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Le pape canonise l'évangélisateur controversé des Indiens de Californie

Le pape François a canonisé mercredi l'évangélisateur de la Californie Junipero Serra, très controversé chez les Indiens pour avoir contribué au dépérissement de leur culture.

Devant le sanctuaire national de l'Immaculée conception, le pape a déclaré saint ce missionnaire espagnol mort en 1784. François avait déclaré qu'il ne pouvait aller en Californie pour cette célébration et la ferait donc à Washington.

Cette canonisation se fait au grand dam d'Indiens autochtones, qui estiment que ce moine franciscain a d'abord mis fin à leur culture, en les rassemblant et en les évangélisant dans des missions sous prétexte de les protéger des dangers extérieurs.

Certaines critiques ont été très vives: "Nous dénonçons vivement la canonisation de celui qui a été le meurtrier de notre peuple et de notre culture", avait indiqué à l'AFP Toypurina Carac, porte-parole de la nation Kizh Gabrieleno, peuple autochtone de la région de Los Angeles.

Une pétition avait demandé instamment au pape François d'abandonner sa décision.

"L'évangélisateur de l'Ouest" avait déjà été béatifié en 1988, sous le pontificat de Jean Paul II.

La hiérarchie catholique américaine s'est réjouie de "ce cadeau fait à la Californie et aux Amériques".

Le pape Jean-Paul II avait demandé pardon aux peuples amérindiens en 1992.

jlv/bdx