NOUVELLES
23/09/2015 10:23 EDT | Actualisé 23/09/2015 10:25 EDT

Victoire de l'Impact de Montréal, Biello reste invaincu

PC/Graham Hughes

PK Subban faisait partie des 17832 spectateurs au stade Saputo, les Ultras ont chanté "Mon cher Patrice, c'est à ton tour, de te laisser parler d'amour" au capitaine Bernier dont c'est l'anniversaire, le temps était doux pour une soirée de septembre... et l'Impact menait 1-0 après une demie de jeu. Quelle belle soirée, à part peut-être pour le Fire de Chicago qui tentait à Montréal de mettre fin à une séquence de trois revers.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

Le onze montréalais était en bien en selle pour protéger son statut d'équipe invaincue depuis que Mauro Biello a remplacé Frank Klopas à la tête du club (2-0-2). Nigel Reo-Coker a été à l'origine de la seule réussite en première demie. Le milieu anglais a dirigé un centre parfait devant le gardien du Fire, Jon Busch. Didier Drogba avait vu le plan machiavélique. D'une tête, il a déjoué le gardien pour donner l'avance aux siens, son 5e but en 5 matchs dans la MLS. Du côté du Fire, on priait pour que la bête ne se réveille pas davantage. La dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées, Drogba avait inscrit un tour du chapeau.

En défense, l'Impact comptait sur le retour au jeu d'Ambroise Oyongo après sa suspension d'un match. Sa présence n'a pas empêché Laurent Ciman et sa brigade défensive de bien mal paraître à la 18e minute. Le gardien Evan Busch aura finalemement sauvé les fesses de ses défenseurs lorsqu'un joueur rival s'est retrouvé seul devant lui avec le ballon.

Un des défis pour Montréal était de ne pas mélanger intensité et indiscipline... Bref, mettre juste assez de moutarde! C'est Chicago qui aura payé: carton jaune à la 45e minute pour Razvan Cocis. Matt Polster et Laurent Ciman ont été punis lors de la 2e demie. Ciman écopant même d'un 2e jaune en arrêts de jeu.

A la 50e minute, Chicago s'est inscrit au pointage avec un but à ranger au musée des curiosités. Bush étant sorti de son but, Ciman s'est déguisé en gardien avant de voir le ballon passer au-dessus de lui pour frapper le poteau gauche. David Accam a pris le retour... sur la jambe de Donny Toia venu à la rescousse. Étendu dans le filet, il a vu le ballon rebondir sur sa jambe. C'était 1-1.

Si Johan Venegas a joué à Superman à la 61e minute en volant au-dessus du gardien de Chicago, les spectateurs ont plutôt réservé une ovation à Patrice Bernier lorsqu'il a fait son entrée sur le terrain à la 62e minute. Une présence aux apparences de cadeau de fête dans son cas! Il s'est offert en plus une passe sur le 2e but de l'Impact à la 76e minute. Le capitaine a alimenté Andres Romero qui a déjoué le gardien de Chicago sur sa droite. 2-1 Montréal.

Drogba aura raté la chance d'inscrire un doublé. Il a poussé le ballon un peu trop loin dans les arrêts de jeu, alors qu'il se dirigeait seul devant le gardien.

Rappelons que le milieu de terrain argentin Nacho Piatti était absent du match pour des raisons familiales. Il est au chevet de son papa, malade. Ses coéquipiers portaient d'ailleurs une mention "Stay strong Nacho" sur leurs chandails. Parmi les autres absents: Marco Donadel purgeait une suspension et Calum Mallace est toujours blessé au pied gauche. L'Impact jouera son prochain match samedi au stade Saputo.

Galerie photo Les 5 films des amoureux de soccer Voyez les images