NOUVELLES
23/09/2015 14:24 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Hollande appelle à "une nouvelle conférence" de l'Onu sur la Syrie

Le président français François Hollande a appelé mercredi à Bruxelles à l'organisation d'une nouvelle conférence de l'Onu sur la Syrue, à la suite de celles de juin 2012 et février 2014, dites de "Genève I et II".

"Tous ceux qui peuvent contribuer à trouver une solution politique en Syrie doivent être mis autour de la table", a déclaré M. Hollande à son arrivée à un sommmet européen sur les réfugiés.

"C'était le principe des conférences de Genève -il y en a eux deux - et moi j'appelle à ce qu'une nouvelle conférence permette à tous les pays qui veulent que la paix revienne en Syrie puissent y contribuer", a-t-il ajouté, interrogé sur le rôle que le président russe Vladimir Poutine pouvait jouer dans la résolution du conflit syrien.

Mardi, lors d'une rencontre à Chequers (centre de l'Angleterre), M. Hollande s'était entendu avec le Premier ministre britannique David Cameron "sur la nécessité de dynamiser le processus politique" en Syrie, alors que le régime de Bachar al-Assad venait de recevoir de la Russie des avions de combat et de nouvelles armes pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI).

Avec David Cameron "nous avons encore renforcé notre coopération, nos échanges d'information. Et j'attends que la Grande-Bretagne prenne des décisions concernant la Syrie", a ajouté M. Hollande mercredi à Bruxelles.

"Nous aurons sans doute encore à accentuer notre pression de façon à ce que les vols de reconnaissance que nos avions font en ce moment puissent, si nous avons des cibles, des objectifs, être traduits le moment venu par des frappes", a affirmé le chef de l'Etat français.

M. Hollande a ouvert la voie à des frappes françaises en Syrie le 7 septembre, tout en excluant une intervention terrestre.

Depuis, des chasseurs français effectuent régulièrement des vols de reconnaissance sur le territoire syrien.

swi/agr/cls