NOUVELLES
23/09/2015 15:07 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

France - 7e journée: Saint-Etienne nouveau dauphin

Saint-Etienne, vainqueur à Troyes (1-0), est le nouveau dauphin du Paris SG au classement du championnat de France, après la 7e journée qui a notamment vu Lyon repartir de l'avant aux dépens de Bastia (2-0) mercredi.

L'OL (4e) se retrouve désormais au pied d'un podium complété par Rennes (3e), qui a arraché le match nul à la dernière seconde sur la pelouse du Gazélec Ajaccio (1-1).

Comme les Lyonnais, les Marseillais, en déplacement à Toulouse à partir de 21h00, espèrent renouer avec un résultat heureux et une image positive, trois jours après le pathétique spectacle dont ils ont été les protagonistes dans le choc (1-1) émaillé d'incidents en tribunes et de déclarations venimeuses entre les présidents Jean-Michel Aulas et Vincent Labrune.

En attendant, loin de tout le bruit et la fureur qui ne cessent d'acérer la rivalité entre ces deux prétendants aux places d'honneur derrière le PSG, qui a disposé de Guingamp mardi (3-0) grâce notamment au premier but de la saison de Zlatan Ibrahimovic, Saint-Etienne a discrètement mais sûrement revêtu le costume du dauphin.

Un but contre son camp de Thomas Ayasse a suffi aux Verts, qui auraient pu l'emporter par un plus grand écart si Petric n'avait pas été déterminant à plusieurs reprises. Avec ce 4e succès de rang, l'ASSE pointe à un point du leader parisien et en possède deux de mieux que Rennes.

Du coup, l'autre bonne opération du soir est au profit de Lyon qui a maîtrisé son sujet face à Bastia, sans forcément briller. Le meilleur buteur et joueur de la saison passée, Alexandre Lacazette était une nouvelle fois attendu pour débloquer son compteur buts pour l'heure limité à 1 mais c'est un gamin quasiment inconnu, Aldo Kalulu, qui a étincelé.

Formé au club, l'attaquant de 19 ans a inscrit un but plein de finesse technique et de sang froid qui ne résout pas tout à fait les actuels problèmes d'efficacité offensive de l'OL en l'absence de Nabil Fekir, mais qui a, avec celui de Corentin Tolisso, le mérite de gonfler le moral à six jours de recevoir Valence en Ligue des champions.

Le moral, Nice l'a assurément à bloc après la correction infligée à Bordeaux (6-1). Un festival de buts, qui a suivi l'ouverture du score girondine de Jaroslav Plasil, avec des buts de Valère Germain, de Mickaël Le Bihan, de Nicolas Pallois contre son camp, d'Hatem Ben Arfa, auteur d'un doublé, et du jeune Alexandre Mendy.

Les Aiglons, qui enchaînent après leur succès à Bastia du week-end passé, grimpent à la 8e place et font plus que contester le statut de meilleure attaque de la L1 au PSG (16 buts cotre 13)!

Jeudi, la journée se poursuivra avec le déplacement de Monaco (11e) à Montpellier (20e) et se finira mardi prochain avec Lille-Nantes.

nip/mca