NOUVELLES
23/09/2015 16:09 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Espagne/5e journée: le Celta Vigo foudroie le Barça

Le Celta Vigo a foudroyé le FC Barcelone (4-1) mercredi pour signer le premier coup de tonnerre de la saison en Championnat d'Espagne, prenant du même coup les commandes du classement provisoire en attendant les autres matches de la 5e journée.

Une merveilleuse frappe enroulée (26e) de Nolito, deux contre-attaques initiées par l'attaquant andalou et conclues par Iago Aspas (30e, 56e) et un but du Suédois John Guidetti (83e) ont permis aux Galiciens de terrasser les Catalans, champions d'Espagne et d'Europe en titre.

Lionel Messi avait auparavant trouvé le poteau (51e) et Neymar réduit le score sur une passe de l'Argentin (80e), mais rien n'y a fait: le Celta a infligé au Barça sa 1re défaite dans cette Liga, confirmant sa probante victoire sur la pelouse de Séville ce week-end (2-1).

Au classement, le club galicien (1er, 13 pts) a pris la tête devant le club catalan (2e, 12 pts). Au même moment, le Real Madrid (3e, 10 pts) menait 1-0 à la pause sur le terrain de l'Athletic Bilbao.

Ex-entraîneur du Celta (2013-2014), le technicien barcelonais Luis Enrique savait que Vigo serait une destination éprouvante. Son ancienne équipe lui a donné raison: intenable au pressing, rapide vers l'avant, le club galicien a étouffé un Barça qui alignait pourtant à trois exceptions près (Alba, Bravo, Rakitic) son onze de gala.

Un joueur comme Nolito, passé par la réserve barcelonaise et cité comme une recrue potentielle à Barcelone, a étincelé. L'attaquant international espagnol (28 ans) a inscrit un but splendide, d'un ballon enroulé en lucarne que le gardien barcelonais Marc-André ter Stegen n'a pu qu'effleurer (26e). Soit le cinquième but de Nolito dans cette Liga, à hauteur du "pichichi" Cristiano Ronaldo.

- Messi trouve le poteau -

Dans la foulée, l'étincelant attaquant a délivré deux passes décisives. Poussant Gerard Piqué à la faute, il a permis à Aspas de filer au but et d'ajuster Ter Stegen d'une merveille de lob du gauche (30e).

Dépassé, déboussolé, le Barça a eu des pertes de balle inhabituelles et son manque de profondeur d'effectif a sauté aux yeux: sans Pedro parti à Chelsea, sans Rafinha victime d'une grave blessure, le jeune Munir était le seul recours offensif sur le banc.

Pourtant, les Catalans ont failli revenir grâce à Messi et Neymar, qui ont contraint l'excellent gardien galicien Sergio Alvarez à de multiples parades décisives.

En seconde période, au bout d'une folle percée de Neymar, Andres Iniesta a décalé dans la surface Messi, dont la reprise instantanée s'est écrasée sur le poteau (51e). L'Argentin, juste après, a forcé Sergio Alvarez à une nouvelle parade et sur la contre-attaque, Aspas est allé crucifier Ter Stegen (56e) sur une passe de l'inévitable Nolito.

Et même si Neymar a entretenu un mince espoir en réduisant le score (3-1, 80e), le but du jeune Suédois Guidetti a fini d'assommer les Barcelonais (83e).

Soit la première défaite du Barça à Balaidos depuis 11 ans (1-0 en 2004) et un sérieux avertissement pour les hommes de Luis Enrique, déjà balayés par Bilbao en Supercoupe d'Espagne (4-0, 1-1): le défi de conserver tous les titres collectionnés au printemps dernier ne sera pas simple, surtout avec un effectif diminué.

jed/pyv