NOUVELLES
23/09/2015 02:50 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Drame à Wilno : l'émotion reste vive, alors que l'enquête se poursuit

Les autorités poursuivent leur travail, mercredi matin, dans les communautés de Wilno et de Bancroft, dans l'Est de l'Ontario, où l'émotion reste vive au lendemain d'un drame.

Les corps de trois femmes ont été retrouvés au cours de la journée mardi, ce qui a donné lieu à une opération policière qui s'est terminée en banlieue d'Ottawa avec l'arrestation d'un suspect de 57 ans.

Celui-ci doit comparaître mercredi après-midi au palais de justice de Pembroke. Il a un casier judiciaire et est fraîchement sorti de prison, selon des sources policières.

La police, qui était à pied d'œuvre toute la nuit, devrait confirmer les identités des victimes dans les prochaines heures. L'une d'entre elles est Anastasia Kuzyk, une agente d'immeuble très connue dans la région.

Dans un bar du village où la femme a déjà travaillé, les clients étaient bouleversés mardi soir.« Elle était pleine d'énergie. Elle travaillait fort jour et nuit. Elle était super [traduction] », a souligné Ambrose Mullin, un ancien collègue et ami.

Des fleurs ont d'ailleurs été déposées près de la maison de la victime.

La porte-parole de la Police provinciale de l'Ontario (PPO), Kristine Rae, a qualifié la journée de très triste. « C'est irréparable. Nous sommes contents d'avoir pu arrêter cet homme et le retirer de la circulation. Mais le processus de guérison sera long », précise-t-elle.

On ignore pour le moment quel était le lien du suspect présumé avec les victimes.

Avec les informations de Louis Blouin

Wilno est située à environ 175 kilomètres à l'ouest d'Ottawa.

© 

Mapbox Streets/La Presse Canadienne