NOUVELLES
23/09/2015 12:38 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Dans l'est de l'Ukraine, Artemivsk change de nom après les lois sur la désoviétisation

Artemivsk, une ville de l'est de l'Ukraine portant le nom d'un partisan de Staline, va reprendre son ancien nom de Bakhmout, en accord avec les lois ukrainiennes controversées sur la désoviétisation, a annoncé mercredi l'administration régionale.

La ville, sous contrôle des forces gouvernementales et située à environ 50 kilomètres du fief rebelle de Donetsk, est la première de la zone du conflit à être renommée, a assuré à l'AFP le service de presse de l'administration régionale.

"Je félicite tous les habitants de Bakhmout! Aujourd'hui, lors d'une session du conseil municipal d'Artemivsk, la décision a été prise de renommer la ville et de lui rendre son nom historique de Bakhmout", a indiqué sur sa page Facebook Pavlo Jebrivski, le gouverneur pro-Kiev de la région de Donetsk.

"Plus de 80 noms de rues, issus de l'époque soviétique, vont aussi disparaître de la carte de la ville", a-t-il ajouté.

La décision doit cependant être encore approuvée par le Parlement ukrainien.

Artemivsk avait porté le nom de Bakhmout jusqu'en 1924, date à laquelle la ville avait été renommée en l'honneur du révolutionnaire et partisan de Staline Fiodor Sergueïev, dit Artiom.

Le gouverneur Jebrivski a salué la décision de rebaptiser la ville, "attitude patriotique en faveur de l'éradication du passé totalitaire", selon lui.

Le président ukrainien Petro Porochenko a promulgué en mai de nouvelles lois interdisant toute propagande communiste dans le pays, au grand dam de la Russie.

Ces lois visent à rompre définitivement avec le passé soviétique de l'Ukraine au moment où les autorités combattent des séparatistes prorusses, pour la plupart nostalgiques de l'URSS, dans l'Est rebelle où le conflit a fait près de 8.000 morts depuis avril 2014.

Elles interdisent entre autres les symboles soviétiques et nazis, condamnent ces deux régimes tout en glorifiant les combattants nationalistes ayant un temps lutté aux côtés des nazis contre les forces soviétiques.

Les monuments à la gloire de responsables soviétiques, dont de nombreuses statues de Lénine, doivent aussi être démontés de même que doivent être rebaptisées les localités, rues ou entreprises faisant référence au communisme.

dg-lap/ant/tbm/nm/mr