NOUVELLES
23/09/2015 07:43 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Congo: Paris appelle à un "processus électoral crédible" (Quai d'Orsay)

La France a appelé mercredi à "un processus électoral crédible" au Congo, au lendemain de l'annonce par le président Denis Sassou Nguesso d'un référendum sur une nouvelle constitution susceptible de lui permettre de briguer un nouveau mandat.

"En vue des échéances électorales à venir au Congo, la France appelle de ses voeux un processus électoral crédible conduisant à des scrutins libres et transparents, dans le respect de l'État de droit et des libertés publiques", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, sans réagir directement à l'annonce du référendum.

Denis Sassou Nguesso, 72 ans, et qui cumule plus de 30 ans au pouvoir en République du Congo, a annoncé lundi l'organisation d'un référendum sur un projet de loi "énonçant les principes fondamentaux de la République et fixant les nouvelles règles de fonctionnement de l'Etat", suscitant la colère de l'opposition qui dénonce un "coup d'Etat constitutionnel".

Frappé par la limite d'âge et l'interdiction - inscrite dans la Constitution de 2002 - d'exercer plus de deux mandats présidentiels, M. Sassou ne peut aujourd'hui se présenter à la prochaine présidentielle censée avoir lieu mi-2016.

La question de la révision des lois fondamentales est au coeur du débat politique dans plusieurs pays d'Afrique centrale dont les dirigeants font face à plus ou moins brève échéance à l'obligation de céder la place.

cf/hba/sba