NOUVELLES
23/09/2015 14:39 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

CH: Daigneault se voit confier la tâche de relancer l'attaque massive

BROSSARD, Qc — Le Canadien n'a joué qu'un match préparatoire cette saison qu'il se fait déjà remettre sur le nez son inertie sur le jeu de puissance, la saison dernière.

Michel Therrien s'est bien amusé de la chose avec les journalistes, mercredi. L'entraîneur a néanmoins levé le voile sur un remaniement estival — effectué sans tambour ni trompette — au sein de son personnel d'adjoints afin de corriger la lacune.

Dans une inversion de rôles, Jean-Jacques Daigneault s'est vu confier la tâche de relancer l'attaque massive tandis que Daniel Lacroix s'occupera dorénavant de l'infériorité numérique.

Daigneault, un ancien défenseur qui supervise le groupe de défenseurs de l'équipe, sera secondé par le nouveau venu dans le personnel, l'expérimenté Craig Ramsay, qui a été un attaquant à caractère défensif dans la LNH dans les années 1970 et 1980.

Pour ce qui est des stratégies à déployer à court d'un joueur, Lacroix travaillera en étroite collaboration avec l'autre adjoint, Clément Jodoin.

Sous la férule de Lacroix la saison dernière, le jeu de puissance du Tricolore a terminé la saison au 23e rang de la ligue, avec un taux de réussite de 16,5 pour cent.

Avec Daigneault comme chef de file, le CH a pris la neuvième place en infériorité avec un taux de 83,7 pour cent.

L'arrivée d'Alexander Semin, un franc-tireur qui s'élance de la droite, ne sera donc pas l'unique solution qu'on mettra de l'avant en supériorité.  

Robert Laflamme, La Presse Canadienne