NOUVELLES
23/09/2015 06:25 EDT | Actualisé 23/09/2016 01:12 EDT

Afghanistan: un soldat géorgien de la mission de l'Otan tué par les talibans

Un soldat géorgien de la mission de l'Otan en Afghanistan a été tué dans une attaque des rebelles talibans à proximité de la base aérienne de Bagram, près de Kaboul, ont annoncé la coalition et le gouvernement de Tbilissi mercredi.

L'incident s'est produit mardi, au moment où le nouveau chef des talibans, le mollah Akhtar Mansour, diffusait un message dans lequel il sommait le gouvernement afghan d'expulser les quelque 13.000 soldats étrangers encore en Afghanistan.

Fidèle à sa politique, l'Otan s'est contentée d'annoncer le décès du soldat sans préciser sa nationalité, mais le Premier ministre géorgien Irakli Garibachvili a indiqué lors du conseil des ministres que la victime était un soldat géorgien de première classe de 21 ans, "tué mardi lors de combats survenus alors (qu'il était) en patrouille" dans la province de Parwan, où se trouve Bagram. La Géorgie ne fait pas partie de l'Otan, mais elle est le deuxième plus gros contributeur à "Soutien résolu", la mission de l'Alliance en Afghanistan, avec 885 soldats.

Le porte-parole habituel des talibans, Zabihullah Mujahid, a revendiqué sur Twitter une "attaque à la roquette" contre la base de Bagram qui est fréquemment la cible de ce genre d'attaques.

L'Otan a mis fin à sa mission de combat à la fin de l'an dernier et les 13.000 soldats étrangers qui subsistent en Afghanistan se consacrent au conseil et à la formation de leurs homologues afghans.

Outre les attaques à la roquette, les talibans ont recours aux "attaques de l'intérieur" contre les troupes étrangères et afghanes, où des militants infiltrés dans les rangs de l'armée afghane tuent des soldats.

gde-im/ia