DIVERTISSEMENT
23/09/2015 12:21 EDT | Actualisé 23/09/2015 12:22 EDT

37e Gala de l'ADISQ: les réactions des finalistes

Facebook - Sylvain Cossette

Première ou vingt-cinquième nomination, album ou spectacle, en solo, en duo ou en groupe : peu importe la nature de la mention, les artistes finalises au Gala de l’ADISQ sont toujours très honorés que l’industrie de la musique reconnaisse leur travail.

On dévoilait mardi la liste des nommés de la 37e édition de la grande fête de la chanson québécoise, qui se tiendra le dimanche 8 novembre prochain.

Animé pour une dixième fois consécutive par Louis-José Houde, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, l’événement sera retransmis en direct à la télévision de Radio-Canada, et sera précédé de l’Autre Gala, le mardi 27 octobre, piloté par Olivier Robillard-Laveaux, qui se tiendra au Métropolis et sera aussi présenté à MusiquePlus et MusiMax en simultané. Le Gala de l’Industrie, qui célèbre les artisans qui évoluent dans l’ombre, les producteurs et autres professionnels du milieu, sera mené par Claudine Prévost et diffusé uniquement sur le web.

Voici les réactions de quelques-unes des personnalités à surveiller au Gala de l’ADISQ 2015.

Patrice Michaud

Chanson de l’année - Spectacle de l’année : auteur-compositeur-interprète - Vidéoclip de l’année - Scripteur de spectacle de l’année – Metteur en scène de l’année – Concepteur d’éclairage de l’année – Sonorisateur de l’année pour Le feu de chaque jour

«Ces sept nominations ne sont pas toutes pour moi. À part la Chanson de l’année et le Vidéoclip de l’année, ce sont des nominations reliées au spectacle. Donc, c’est extraordinaire, tout le monde en bénéficie. Quand les gens avec qui on aime travailler sont, eux aussi, récompensés, ça nous fait plaisir autant qu’à eux!»

«L’ADISQ est, pour moi, une importante tradition à conserver. On a tous des souvenirs d’avoir regardé le gala, d’avoir vu des carrières monter ou décliner. C’est une jauge. Une jauge sur la culture musicale d’ici, en ce moment. Qu’est-ce qui se passe? Qu’est-ce qui circule? Qu’est-ce que les gens ont adopté? Quels ont été les grands coups de cœur et les grands moments d’émotion? Qui est encore là? L’ADISQ met tout ça en lumière. Moi, je trouve que c’est un bon baromètre de ce qui se passe au Québec musicalement.»

*Patrice Michaud sera en tournée tout l’automne.

Pierre Flynn

Album de l’année: adulte contemporain – Auteur ou compositeur de l’année pour Sur la terre

«Dans les dernières années, je suis souvent allé à l’ADISQ pour le projet des 12 hommes rapaillés mais, pour mes affaires à moi, ça faisait longtemps que je n’avais pas été nommé. C’est un peu de ma faute, parce que je ne faisais pas d’albums (rires). Ces nominations me font super plaisir.»

«L’ADISQ, c’est notre showbiz à nous! C’est Guy Latraverse qui a parti ça, en 1978, en disant : «Pourquoi pas nous?» Et on est encore là. Il y a plein de kids, aujourd’hui, qui sont contents de se montrer, qui essaient d’attraper les caméras. On a besoin de cette structure, parce qu’on ne veut pas chanter seuls dans nos salons. Si on veut exister publiquement, on n’a pas le choix de se prêter au jeu, en le faisant avec équilibre et philosophie.»

*Pierre Flynn proposera son nouveau spectacle dès cet automne. Sa rentrée montréalaise aura lieu au Club Soda, le 11 novembre.

Valérie Lahaie

Révélation de l’année pour Vertige

«Je suis en nomination dans une catégorie que j’aime tellement, à laquelle je m’intéresse depuis plusieurs années! Pour moi, c’est une reconnaissance des pairs. Dans les dernières années, j’ai été chanceuse, j’ai eu beaucoup d’appui de la part du public, étant donné que j’ai participé à une émission qui rejoint beaucoup de gens (La voix, en 2014). Mais, après une expérience comme celle-là, tu te demandes si tu vas être respecté, après. Moi, je viens d’un milieu d’auteurs-compositeurs, et j’avais des préjugés par rapport à La voix. Donc, je ne m’attendais pas à être là. C’est une belle reconnaissance que l’ADISQ m’offre. En plus, je suis en nomination avec des artistes que j’adore, comme Philippe Brach. J’ai les albums de tout le monde dans ma catégorie (NDLR : Bernhari, Philippe Brach, Jérôme Couture, David Portelance). C’est un immense honneur. Je vais me souvenir longtemps de cette journée (du dévoilement des nominations). Et pourtant, ma journée avait tellement mal commencé! Le genre de journée où j’avais le goût de chanter la chanson de Lisa LeBlanc (Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde)…(rires)»

*Valérie Lahaie lancera en octobre un nouveau vidéoclip, continue de donner des spectacles et contribuera sous peu à un album au profit de la Fondation du Montreal Children’s Hospital. Elle songe de surcroît déjà à son deuxième album.

Cathy Gauthier

Spectacle de l’année: humour – Scripteur de spectacle de l’année pour Pas trop catholique

«Je suis très contente, même si je trouve que je n’ai pas rapport dans ce gala (rires). Déjà que je me sens imposteur, dans la vie, ici, je ne me sens carrément pas à ma place, parce que je trouve que c’est un gala qui récompense les artisans, les musiciens. Mais c’est une nomination qui fait très plaisir. L’ADISQ, c’est énorme.»

«Je n’avais jamais été en nomination pour un Félix, et si je peux en avoir un chez nous, je vais être extrêmement heureuse! Particulièrement pour ce spectacle (Pas trop catholique), car c’est mon one woman show qui a le plus vendu, jusqu’à maintenant. Le bouche à oreille est bon, les salles sont pleines. Je suis sur une bonne lancée. Et je suis contente, car c’est exactement là que je voulais me positionner avec ce spectacle. Je voulais ouvrir mes horizons et aller chercher une nouvelle clientèle en proposant quelque chose de plus accessible, de moins vulgaire, si on peut dire. Jusqu’à maintenant, ça fonctionne bien, et je sens que j’évolue, comme artiste.»

*La tournée Pas trop catholique de Cathy Gauthier se continuera en 2015-2016.

Sylvain et Beth Cossette

Sylvain - Spectacle de l’année: auteur-compositeur-interprète pour Accords

Beth – Album ou DVD de l’année: jeunesse pour Lily et le lutin

Sylvain: «Moi, ça fait quand même cinq ou six ans que je n’ai pas été en nomination. C’est une belle surprise. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Et je ne m’attendais pas, non plus, à ce que ma fille, avec son premier projet, Lily et le lutin, soit aussi nommée! On n’avait pas pensé à ça…»

Beth: «Moi, toute ma vie, j’ai regardé mon père faire de la musique. Les moments où il a gagné ses premiers prix, au Gala de l’ADISQ, ma sœur et moi, on les regardait à la télé. C’est vraiment spécial pour moi, d’être à l’ADISQ en même temps que mon père, et pour mon premier projet, c’est très touchant!»

*Beth Cossette travaille présentement à son premier album, dont l’extrait Prismacolore tourne déjà sur les ondes radiophoniques. Un album de Noël de Lily et le lutin paraîtra bientôt.

LIRE AUSSI:

Cormier, Leloup et Moffatt, en tête des nominations au Gala de l'ADISQ

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les gagnants du Gala de l'ADISQ 2014