Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Soudan du Sud: le bilan de l'explosion d'un camion-citerne grimpe à 193 morts

JUBA, Soudan du Sud — Le bilan de l'explosion d'un camion-citerne rempli de carburant dans une région rurale du Soudan du Sud, mercredi, a grimpé à 193 morts alors que le gouvernement a déclaré trois jours de deuil national.

Plusieurs patients ont succombé à leurs blessures depuis mercredi, a annoncé Patrick Raphael Zamoi, gouverneur de l'État de l'Équatoria-Occidental, où le drame est survenu.

Des centaines de personnes s'étaient approchées du camion pour récupérer le carburant qui coulait, près de la ville de Maridi, lorsque le réservoir a explosé dans des circonstances qui demeurent encore nébuleuses.

M. Zamoi a dit à l'Associated Press que le bilan était probablement encore plus élevé puisque le dénombrement officiel inclut seulement ceux qui sont morts sur le site de l'explosion ou à l'hôpital. Certains pourraient ne pas avoir été comptés ou pourraient être décédés à leur domicile.

Trente autres patients brûlés gravement sont arrivés à l'hôpital de Maridi, samedi. Deux hélicoptères transportant des fournitures médicales supplémentaires et un autre chirurgien ont été envoyés de la capitale, Juba, a annoncé Layal Horanieh, du Comité international de la Croix-Rouge.

Le ministère de la Santé a fait un appel urgent auprès du public pour des dons de sang.

Des survivants de l'explosion ont confié à l'Associated Press que la ville était en manque de personnel médical, qui a fui les conflits impliquant l'armée nationale. D'ailleurs, des coups de feu ont été échangés entre l'armée et des tireurs inconnus jeudi à proximité de Maridi, selon les Nations unies.

Jason Patinkin, The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.