Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Samuel Beck grièvement blessé à la tête

L'attaquant de l'Océanic de Rimouski a été frappé dûrement à la tête par une mise en échec de Simon Desbiens, du Drakkar, samedi à Baie-Comeau.

Beck a quitté l'enceinte sur une civière et il a pris le chemin de l'hôpital.

Les joueurs ont alors retraité dans leur vestiaire respectif. Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a décidé d'annuler la rencontre après avoir discuté avec le Directeur de la sécurité des joueurs, Raymond Bolduc, qui était présent à Baie-Comeau.

Les deux hommes ont pris cette décision « par souci de la santé de Samuel Beck, le bien-être des joueurs présents, le personnel des deux équipes ainsi que des officiels ».

L'Océanic a indiqué sur son compte Twitter que Beck « allait bien ».

L'incident est survenu en première période lorsque Beck a tenté de récupérer la rondelle tout près de la ligne bleue. Simon Desbiens s'est amené pour l'en empêcher et son épaule est entrée en contact avec la tête de Beck.

L'attaquant rimouskois s'est relevé et a immédiatement retraité au banc de l'équipe, où il a reçu l'aide d'un soigneur.

Le jeu a repris, mais après quelques minutes, le soigneur de l'Océanic a fait appel aux services de celui du Drakkar puisque Beck aurait subi un malaise pendant qu'il tentait de reprendre ses esprits au banc.

« Les thérapeutes athlétiques certifiés du Drakkar et de l'Océanic et le médecin sur place ont agi rapidement dans cette situation. Nos pensées sont avec Samuel et sa famille », a souligné la LHJMQ dans son communiqué.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.