Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Marianne St-Gelais en position de tête

Journée réussie pour Marianne St-Gelais, encore une fois. En sélections canadiennes, la patineuse de St-Félicien a remporté samedi les deux épreuves au programme, ses 3e et 4e du camp qualificatif, tenu à Montréal.

Marianne St-Gelais s'est imposée dans les épreuves du 1 000m et du 1 500m, pour ainsi se retrouver avec quatre victoires en autant d'épreuves disputées jusqu'ici cette fin de semaine.

Vendredi, elle avait remporté le 500m ainsi que la première des deux courses de 1500m prévues au programme de la compétition.

Ces épreuves servent de sélection pour la composition de l'équipe canadienne en vue des quatre premières compétitions de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Au 1 000m samedi, elle a devancé en grande finale Kim Boutin, Kasandra Bradette et Audrey Phaneuf. Puis, au 1 500m, St-Gelais a pris la première place, suivie de Valérie Maltais et de Boutin.

Elle tentera de balayer les épreuves féminines de cette compétition, dimanche, alors qu'aura lieu la présentation des deuxièmes courses du 500m et du 1 000m.

« Tout est possible, même si je n'en fais pas une fixation, a dit St-Gelais. Toutes mes décisions sont prises en fonction de gagner et de remporter le maximum de points tout en essayant de nouvelles choses. »

Samuel Girard et Olivier Jean, en évidence

Chez les hommes, la lutte s'annonce plus serrée. Samuel Girard a remporté la première épreuve du 1 000m en dépassant Charles Hamelin à la sortie d'un des virages du dernier tour de l'épreuve. Charle Cournoyer a terminé troisième, devançant par seulement un millième de seconde Sasha Alexander Fathoullin.

Au 1 500m, Girard a pris la troisième position derrière le vainqueur Olivier Jean et Charle Cournoyer. Charles Hamelin, qui avait remporté la première épreuve du 1 500m la veille, a chuté samedi à la suite d'un accrochage avec Fathoullin, pour terminer sixième.

« Au 1 000m, je me suis retrouvé derrière Charles Hamelin pendant plusieurs tours et à chaque tour, j'attendais ma chance pour essayer de le dépasser », a dit Girard, qui a représenté le Canada aux Championnats mondiaux juniors et seniors la saison dernière. « Mais à la fin, il est sorti large d'un virage et j'ai alors saisi l'opportunité. »

Jusqu'ici cette fin de semaine, Girard a également terminé deuxième et troisième au 1 500m et quatrième au 500m.

Olivier Jean s'est dit très satisfait de sa victoire au deuxième 1 500m pour son premier triomphe de la fin de semaine.

« Je suis content, surtout qu'à la suite de mon accident de vélo cet été, je n'ai pu m'entraîner pendant deux mois et par conséquent, je ne suis pas le gars le plus en forme ici cette fin de semaine, a dit le médaillé d'or olympique aux Jeux de 2010. J'ai fait usage de beaucoup de stratégie cette fin de semaine, incluant des prises d'information, au lieu de miser sur ma force. »

Critères de sélection pour les Coupes du monde d'automne

Les 32 patineurs (16 hommes et 16 femmes) participant aux Sélections des Coupes du monde d'automne visent une qualification au sein de l'équipe nationale.

Celle-ci représentera le pays lors des quatre premières Coupes du monde de la saison 2015-2016, incluant les deux premières à Montréal (30 octobre au 1er novembre) puis à Toronto (6 au 8 novembre).

Le Canada enverra un total de six hommes et six femmes à ces Coupes du monde.

Les trois premiers patineurs au classement cumulatif selon les points accumulés dans leurs deux meilleures distances se qualifieront automatiquement pour les Coupes du monde. Les trois autres positions par sexe seront des choix discrétionnaires.

Les six patineurs qui se qualifieront automatiquement selon le classement cumulatif seront nommés plus tard cette semaine alors que les six choix discrétionnaires le seront dans quelques semaines.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.