Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le fédéral accélérera le traitement des demandes d'asile des réfugiés syriens

OTTAWA — Le gouvernement conservateur promet d'accélérer le traitement des demandes d'asile déposées par les réfugiés syriens afin de délivrer des milliers de visas additionnels d'ici la fin de l'année.

Les Syriens fuyant la guerre civile qui ravage leur pays n'auront plus à prouver qu'ils sont des réfugiés conformément aux critères de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés. Ils seront plutôt considérés comme tels par les autorités canadiennes dans le cadre de l'évaluation de leur demande.

L'annonce a été faite samedi après-midi par le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, dans sa circonscription de l'est de Toronto.

M. Alexander a précisé que le Canada allait accélérer le processus pour les réfugiés qu'il a déjà accepté d'accueillir et non pas augmenter le nombre de demandeurs d'asile qu'il est prêt à admettre sur son territoire.

Ottawa nommera aussi un coordonnateur spécial pour gérer l'ensemble des dossiers des réfugiés syriens et irakiens, doublera ses effectifs chargés d'évaluer les demandes de parrainage et élargira les critères de l'aide au revenu temporaire destinée aux nouveaux arrivants.

Le ministre a toutefois ajouté que la sécurité demeurait la priorité du gouvernement, assurant que les examens médicaux et la vérification des antécédents criminels des réfugiés seraient maintenus.

La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.