NOUVELLES
18/09/2015 07:49 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Zagreb va acheminer les migrants aux frontières de la Hongrie (PM)

Le Premier ministre croate, Zoran Milanovic, a annoncé vendredi que la Croatie allait acheminer les migrants se trouvant sur son territoire vers la Hongrie.

A la question de savoir si les autorités croates allaient transférer les migrants vers la Hongrie, M. Milanovic a répondu: "Quel autre choix avons-nous, (...) c'est légitime".

"La Hongrie a verrouillé sa frontière avec du fil barbelé, ce n'est pas une solution, mais la solution n'est pas non plus que ces gens restent en Croatie", a insisté M. Milanovic mettant en garde "tous ceux qui ne veulent tout simplement pas trouver une solution" que la Croatie ne sera pas "un point chaud".

Zagreb va mettre en oeuvre "un plan B", a poursuivi le Premier ministre précisant notamment que la procédure d'enregistrement des migrants allait être "plus souple".

Répondant à une question sur le transfert des migrants vers la Slovénie, M. Milanovic a noté: "la Hognrie est trois fois plus proche".

"Je ne vois pas où est le problème pour la Slovénie et la Hongrie de laisser ces gens passer", s'est interrogé M. Milanovic.

Le Premier ministre a violemment critiqué l'incapacité de l'Union européenne à trouver une solution à la crise migratoire.

"Le problème (que créent les migrants) est la conséquence de l'incapacité de l'Europe de résoudre ce qui aurait du être résolu il y a longtemps, à la frontière entre la Turquie et la Grèce", a-t-il dit.

Dans la matinée, le ministre croate de l'Intérieur, Ranko Ostojic, a déclaré que les capacités d'accueil de la Croatie étaient "saturées", après l'entrée sur son territoire de 13.000 migrants depuis mercredi matin.

Les autorités croates ont décidé jeudi de fermer "jusqu'à nouvel ordre" sept des huit passages frontaliers avec la Serbie.

Cette décision maintient la pression sur l'Union européenne, dont les dirigeants se retrouvent la semaine prochaine pour tenter de surmonter leurs divisions face à cette crise.

La Croatie est la nouvelle route vers l'Europe occidentale après le verrouillage de la frontière serbo-hongroise, théâtre mercredi d'affrontements entre migrants excédés et forces de l'ordre.

ljv-mat/ros