NOUVELLES
18/09/2015 10:03 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Mondial-2015 : la ville de naissance du rugby, pavoise pour la Coupe du monde

La ville de Rugby pavoise en faisant valoir son statut de lieu de naissance du sport au ballon ovale à l'occasion de la Coupe du monde qui démarre vendredi en Angleterre.

Si le sport est joué aux quatre coins du monde, nombreux sont les aficionados qui ignorent l'existence de cette petite ville de 70.000 habitants du centre de l'Angleterre

Le rugby est officiellement né... à l'école de Rugby, un établissement privé ultra chic fondé en 1567 et réservé à l'élite (un an de scolarité coûte 33.000 livres, ou 45.000 euros). Et très précisément sur The Close, une pelouse immaculée bordant l'école et sa chapelle.

Le trophée brigué par 20 équipes, la Coupe William Webb Ellis Cup, tire son nom de l'écolier auquel est attribué le geste fondateur: lors d'une partie de football, en 1823, il aurait été le premier à s'emparer du ballon à la main, et à courir pour le déposer derrière la ligne adverse.

"Cette histoire de Webb Ellis, c'est comme un mythe ou l'Ancien testament", souligne Peter Green, directeur de l'école de Rugby. "Il doit y avoir du vrai là-dedans et les garçons attrapaient bien le ballon et couraient avec. Dire que le premier à le faire a été le fameux William Webb Ellis, c'est sujet à caution".

Ce qui est sûr, c'est que Webb Ellis "a existé, il fréquentait l'école et son nom est gravé sur un banc", précise-t-il.

- La clef du mystère -

Les premiers matchs se jouaient avec plus de 200 joueurs et duraient jusqu'à cinq jours. "Il a fallu attendre les années 1860 pour que les joueurs décident qu'ils ne dureraient pas plus de trois jours", ajoute-t-il.

Le musée de l'école expose des casquettes et les "charrettes cercueils" qui emmenaient les joueurs blessés hors du terrain.

Le football, pratiqué selon les codes de l'Ecole de Rugby, s'est répandu à d'autres écoles, puis a été exporté par les anciens élèves à travers l'empire britannique et au-delà. Le sport a parallèlement été officiellement réglementé.

Des visites spéciales Coupe du monde sont organisées jusqu'au 1er novembre, en principe le samedi seulement car l'école fonctionne pendant la semaine."On n'en fait pas trop parce que nous sommes une école en activité et le rugby n'est qu'une toute petite partie de nos activités", souligne M. Green.

Le député de la circonscription estime, lui, que la ville devrait plus exploiter son avantage. "Après tout, nous sommes le seul endroit au monde qui a donné son nom à un sport de renommée internationale", dit à l'AFP Mark Pawsey, s'exprimant au pied de la statue de Webb Ellis.

Ses interlocuteurs à l'étranger sont bien souvent surpris quand ils entendent parler de Rugby. "La clef du mystère est dans le nom", souligne, sarcastique, le député conservateur.

- Des ballons cousus main -

La ville accueille le Musée du football de Rugby Web Ellis, dans le bâtiment même où la famille Gilbert a commencé à fabriquer des ballons pour l'école, à partir de 1842. Gilbert est aujourd'hui encore le fabricant officiel des ballons de la Coupe du monde 2015.

Le cordonnier Peter Prince, 49 ans, lui fabrique deux ballon par jour, en cuir et cousu main. Chaque exemplaire est vendu 34,99 livres (48 euros). "Je porte l'héritage", dit-il à l'AFP. "Ils sont fabriqués exactement de la même façon" qu'autrefois. "Ce sont les seuls vrais ballons de rugby parce que ce sont les seuls fabriqués à Rugby", souligne-t-il.

Le musée abrite quelques uns des plus anciens ballons. Le nombre de visiteurs est passé de quelques centaines par semaine en temps normal à des milliers ces derniers temps.

Même si elle n'accueille aucun match, Rugby a reçu le statut de ville hôte de la Coupe du monde. Ceux qui veulent voir un match devront se rabattre sur l'équipe locale, le Rugby Football Club, l'une des trois seules en Angleterre autorisée à jouer tout en blanc, avec l'équipe nationale et celle de l'école de Rugby.

rjm-fb/oaa/pga/jcp