NOUVELLES
18/09/2015 11:21 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Le pape appelle les catholiques hongrois à la miséricorde

Le pape François a appelé vendredi les catholiques hongrois à faire preuve d'"une charité pleine de miséricorde", alors que le pays est vivement critiqué pour avoir bloqué le transit de son territoire aux migrants.

Dans un message vidéo adressé à de jeunes religieux hongrois, le pape a évoqué la figure biblique du "bon samaritain", qui dans l'Evangile prend soin d'un voyageur laissé pour mort sur la route par des bandits.

"Je pense que le visage le plus beau d'un pays et d'une ville est celui des disciples du Seigneur -- évêques, prêtres, religieux, fidèles laïcs -- qui vivent avec simplicité, au quotidien, le style du bon samaritain et qui se font les prochains de la chair et des plaies de leurs frères, en qui ils reconnaissent la chair et les plaies de Jésus", a déclaré le pape.

"Cette charité pleine de miséricorde vient du coeur du Christ", a ajouté le pontife argentin, qui avait appelé il y a deux semaines chaque paroisse et communauté catholique d'Europe à accueillir une famille de réfugiés.

Plus de 200.000 migrants, essentiellement originaires du Moyen-Orient et dont beaucoup fuient des zones de guerre, ont transité par la Hongrie, essentiellement via la Serbie depuis le début de l'année.

Mais le pays, partisan d'une ligne dure contre les migrants, a érigé une barrière le long des 175 km de sa frontière avec la Serbie, et entend faire de même à ses frontières avec la Roumanie et la Croatie.

Et dans ce pays majoritairement catholique, le cardinal de Budapest lui-même, Péter Erdö, a souligné qu'au regard du droit hongrois, quiconque offrirait un abri à un migrant de passage se rendrait coupable de complicité de "trafic d'êtres humains".

Le pays s'est attiré une nouvelle salve de critiques internationales après les heurts intervenus mercredi à la frontière avec la Serbie.

fcc/ljm/lpt