NOUVELLES
18/09/2015 09:04 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

La Finlande est paralysée par une grève

COPENHAGUE — Une grève a paralysé vendredi les transports en commun en Finlande et fermé les ports à travers le pays, quand des travailleurs ont débrayé pour dénoncer les mesures d'austérité annoncées par le gouvernement pour tirer le pays d'un ralentissement économique qui dure depuis maintenant trois ans.

Les trains et les autobus municipaux ont été immobilisés. Le transporteur aérien national Finnair a annulé 16 vols intérieurs et les responsables aéroportuaires ont prévenu que des délais sont à prévoir.

Les traversiers, notamment ceux à destination de la Suède et de l'Estonie, circulaient normalement.

Des démonstrations sont prévues d'ici la fin de la journée à Helsinki et dans d'autres grandes villes du pays, ce qui pourrait entraîner la fermeture de certains établissements.

La grève a été déclenchée après l'échec de pourparlers avec le gouvernement. Trois syndicats qui prétendent représenter 2,2 millions de travailleurs — soit près de la moitié des 5,5 millions d'habitants de la Finlande — dénoncent notamment les réductions imposées au temps supplémentaire et aux avantages sociaux.

Le premier ministre Juha Sipila a déclaré vendredi qu'il donnera aux syndicats plus de temps, soit jusqu'au 30 septembre, pour lui présenter de nouvelles propositions.

La Finlande a affiché au deuxième trimestre la plus faible croissance de toute la zone euro.

The Associated Press