NOUVELLES
18/09/2015 18:04 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

L'action de Molson Coors clôture à un sommet historique

MONTRÉAL — L'action de Molson Coors a clôturé vendredi à un sommet historique, alors que les investisseurs ont de plus en plus bon espoir de voir le brasseur obtenir le contrôle de MillerCoors, sa coentreprise avec SABMiller aux États-Unis.

Le titre du brasseur établi à Montréal et à Denver (NYSE:TAP) a clôturé à 84,38 $ US, en hausse de 2,15 pour cent à la Bourse de New York, après avoir atteint 84,52 $ US plus tôt dans la séance.

Les investisseurs réagissaient à certaines informations voulant que le plus grand actionnaire de SABMiller — le cigarettier Altria, qui détient une participation de 27 pour cent dans le deuxième plus grand brasseur au monde — soit prêt à étudier une proposition de prise de contrôle de la part d'Anheuser-Busch InBev, le brasseur de Budweiser, Corona et Labatt, une transaction dont la valeur pourrait atteindre d'environ 90 milliards $ US.

Une telle prise de contrôle permettrait instantanément à Molson Coors d'augmenter sa participation dans MillerCoors à 50 pour cent, par rapport à 42 pour cent actuellement, selon les termes de l'entente de coentreprise conclue en 2008.

Des analystes de l'industrie s'attendent à ce que les autorités antitrust américaines demandent aussi aux deux plus grands brasseurs du monde de vendre la participation de SABMiller dans MillerCoors. Molson Coors détient un droit de première et dernière offre pour se porter acquéreur de la dernière participation de 50 pour cent.

L'obtention du contrôle de MillerCoors permettrait à Molson Coors de réaliser davantage d'économies de coûts aux États-Unis, tout en continuant à vendre le portefeuille de marques de Miller ainsi que le leur, a observé l'analyste Britanny Weissman, de la firme Edward Jones.

«Ils ont économisé de l'argent mais pas autant qu'ils auraient pu s'il s'était agi d'une seule entité», a-t-elle expliqué lors d'un entretien.

Mais Mme Weissman a indiqué qu'il n'était toujours pas clair si SABMiller accepterait une offre de prise de contrôle. Le brasseur a précédemment tenté de s'allier à Heineken pour rejeter d'autres offres d'achat. Ses deux plus grands actionnaires contrôlent ensemble 41 pour cent de la société, ce qui rend toute transaction improbable s'ils s'y opposent.

Selon l'analyste, l'action de Molson Coors pourrait redescendre entre 65 $ et 75 $ US si aucune entente n'avait lieu.

Ross Marowits, La Presse Canadienne