NOUVELLES
18/09/2015 06:45 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Italie/4e journée: La Juventus et l'AS Rome inspirées par l'Europe ?

Auteures cette semaine de résultats probants en Ligue des Champions, la Juventus Turin et l'AS Rome tenteront de les confirmer ce week-end lors de la 4e journée de Serie A.

Il s'agit déjà d'une urgence pour la Juve, qui compte huit points de retard sur l'Inter Milan, leader, qui se déplace dimanche sur le terrain de son surprenant poursuivant, le Chievo Vérone.

. La Juventus est-elle lancée ?

Il faut chercher presque tout en bas du classement de la Serie A, à la 16e place, pour trouver trace de la Juventus Turin, qui n'a marqué qu'un point en trois matches.

C'est pourtant la même équipe qui, mardi en Ligue des Champions, est allée s'imposer 2-1 sur la pelouse de Manchester City, avec suffisamment de caractère pour réagir après avoir encaissé le premier but.

Alors, la Juve est-elle enfin lancée et va-t-elle enfin décrocher dimanche sur le terrain du Genoa (11e) son premier succès de la saison en championnat ?

"On sait que nous sommes une bonne équipe, on l'a montré contre City. Mais la Serie A est plus difficile. Quand vous jouez l'Europe, vous avez beaucoup plus d'espace et le jeu est plus ouvert", a prévenu le défenseur uruguayen Martin Caceres sur JTV, la chaîne de télévision de la Juve.

Paul Pogba, malade cette semaine, devrait être rétabli, mais le vrai homme fort des Turinois en ce début de saison est le gardien Gianluigi Buffon. Encore parfait mardi à Manchester, "Gigi" a été de toutes les Unes de la presse sportive italienne, qui l'a présenté cette semaine en Superman, en Highlander, en statue au Mont Rushmore ou en homme de Vitruve.

. L'AS Rome en confiance

L'autre héros italien de la semaine européenne est le Romain Alessandro Florenzi. Auteur, mercredi à l'Olimpico face à Barcelone, d'un but de légende, il a permis aux giallorossi de prendre un point contre les géants catalans et surtout un grand bol de confiance.

Solide défensivement, disposant de plusieurs options au milieu et en attaque, l'équipe de Rudi Garcia semble avoir les armes pour assumer de front ses ambitions de Scudetto et son envie de voir les 8e de finale de la Ligue des Champions au printemps.

Dimanche, elle recevra Sassuolo qui, pour sa troisième saison de Serie A, réussit également un bon début d'exercice avec deux victoires et un nul. Garcia pourrait choisir de titulariser Totti, qui apparaîtra la semaine prochaine sur les tickets de bus et de métro de la capitale italienne à l'occasion de son anniversaire (39 ans), mais qu'on ne voit pour l'instant pas beaucoup sur les terrains.

. L'Inter et l'inattendu dauphin

L'Inter Milan de Roberto Mancini est la seule équipe à avoir réussi un sans-faute depuis le début de saison. Neuf points sur neuf et pas de compétition européenne pour diluer les objectifs et attaquer les énergies: les rossoneri pourraient bien devenir plus vite que prévu des candidats crédibles au titre.

Mais ils vont déjà devoir passer dimanche un vrai test avec un déplacement à Vérone pour y affronter le Chievo, étonnant deuxième du championnat.

Avec déjà huit buts inscrits, un 4-0 passé à la Lazio Rome et un nul 1-1 contre la Juventus qui avait eu besoin d'un penalty tardif pour s'en sortir, l'équipe entraînée par Rolando Maran est la belle surprise du début de saison.

De son côté, l'AC Milan recevra Palerme samedi soir. Seulement 12e, l'équipe de Sinisa Mihajlovic a besoin d'une victoire. Mario Balotelli pourrait enfin avoir sa chance.

. Naples pour faire taire Maradona

Cette 4e journée se terminera dimanche soir avec une belle affiche entre Naples et la Lazio Rome.

Les Romains (9e) cherchent encore le bon rythme, comme l'a montré le nul jeudi en Europa League sur le terrain de Dniepropetrovsk. Naples, de son côté, a enregistré une belle victoire contre Bruges (5-0) qui laisse espérer que la machine est enfin lancée.

Avec seulement deux points en trois matches, le nouvel entraîneur Maurizio Sarri est en effet en difficulté et il a dû subir cette semaine les critiques de Diego Maradona, l'idole du San Paolo. "Avec lui, je ne pense pas que Naples puisse entrer dans un cycle de victoires", a dit l'Argentin. "Le simple fait qu'il me connaisse est un honneur. J'espère le faire changer d'avis", a répondu Sarri.

Le programme (en heures GMT):

Samedi 19 septembre

(16h00) Udinese - Empoli

(18h45) AC Milan - Palerme

Dimanche 20 septembre

(10h30) Chievo Vérone - Inter Milan

(13h00) AS Rome - Sassuolo

Torino - Sampdoria Gênes

Atalanta Bergame - Hellas Vérone

Bologne - Frosinone

Genoa - Juventus Turin

(16h00) Carpi - Fiorentina

(18h45) Naples - Lazio Rome

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. Inter Milan 9 3 3 0 0 4 1 3

2. Chievo Vérone 7 3 2 1 0 8 2 6

3. Sampdoria Gênes 7 3 2 1 0 9 4 5

4. Torino 7 3 2 1 0 7 4 3

5. AS Rome 7 3 2 1 0 5 2 3

6. Sassuolo 7 3 2 1 0 5 3 2

7. Palerme 7 3 2 1 0 4 2 2

8. Fiorentina 6 3 2 0 1 4 3 1

9. Lazio Rome 6 3 2 0 1 4 5 -1

10. Atalanta Bergame 4 3 1 1 1 4 3 1

11. Genoa 3 3 1 0 2 2 2 0

12. AC Milan 3 3 1 0 2 2 4 -2

13. Udinese 3 3 1 0 2 1 3 -2

14. Naples 2 3 0 2 1 5 6 -1

15. Hellas Vérone 2 3 0 2 1 3 5 -2

16. Juventus 1 3 0 1 2 2 4 -2

17. Empoli 1 3 0 1 2 4 7 -3

18. Carpi 1 3 0 1 2 5 9 -4

19. Bologne 0 3 0 0 3 1 5 -4

20. Frosinone 0 3 0 0 3 1 6 -5

stt/lrb/jcp