NOUVELLES
18/09/2015 04:45 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Fifa: Valcke mis à l'écart, Markus Kattner gère les affaires courantes (Fifa)

Le directeur financier et secrétaire général adjoint de la Fédération internationale du football (Fifa), l'Allemand Markus Kattner, "va gérer les affaires courantes" après la mise à l'écart jeudi du secrétaire général Jérôme Valcke, a-t-on appris vendredi auprès de la Fifa.

"C'est Markus Kattner qui gère les affaires courantes car il est secrétaire général adjoint", a indiqué un porte-parole de la Fifa.

M. Kattner, directeur des finances de la Fifa depuis 2003, a été nommé secrétaire général adjoint en 2007, au moment où M. Valcke était désigné secrétaire général.

M. Valcke, bras droit du président démissionnaire Sepp Blatter, a été relevé de ses fonctions en raison de soupçons pesant sur lui dans le cadre d'une affaire de revente de milliers de places lors de la dernière Coupe du Monde au Brésil, en 2014.

Ancien directeur adjoint du service des sports de Canal+ et ex-directeur du marketing de la Fifa, M. Valcke "nie vigoureusement les allégations qui ont conduit à cette décision", a indiqué son avocat américain Barry Berke.

La mise à l'écart de M. Valcke fait suite à la mise au jour de documents le mettant prétendument en cause, documents remis jeudi à la presse par Benny Alon, ancien joueur professionnel israélien désormais spécialisé dans la vente de billets pour les événements sportifs, dont le Mondial de football.

Les accusations émanent de la presse anglaise et du Daily Mail qui se base sur des affirmations de M. Alon, alors consultant pour une société spécialisée JB Sports Marketing sous contrat avec la Fifa pour revendre des billets pour le Mondial, qui affirme que sa société revendait jusqu'à trois fois leur valeur certaines des meilleurs places du Mondial.

M. Alon, 65 ans, ancien joueur dans les années 70 de l'Hapoel Haifa (Israël) puis des Chicago Sting, alors engagés dans la North American Soccer League, était déjà actif lors de la Coupe du Monde en France en 1998.

La Fifa, qui doit élire un nouveau président le 26 février prochain à Zurich, est au coeur d'un scandale sans précédent de corruption, qui a entraîné l'inculpation de 14 personnes par la justice new-yorkaise: neuf membres de la Fifa, tous d'Amérique du Sud ou centrale, et 5 hommes d'affaires, dans le secteur du marketing sportif.

ebe/ig