NOUVELLES
18/09/2015 13:40 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Fifa - Benny Alon, ancien footballeur à l'origine de la chute de Valcke

L'Américano-Israélien Benny Alon, à l'origine des accusations qui ont entraîné l'éviction du N.2 de la Fifa Jérôme Valcke, est un ancien joueur des années 70 reconverti dans la vente de billets pour les grands événements sportifs comme le Mondial.

C'est d'abord par un e-mail énigmatique, adressé mercredi à quelques médias, que ce sexagénaire appâte les journalistes. Il leur donne rendez-vous jeudi, dans un grand restaurant de Zurich, leur prommettant notamment de dévoiler "des e-mails de Jérôme Valcke jamais vus auparavant".

Lors de cette rencontre, Alon accuse le secrétaire général de la Fifa d'être impliqué dans un système de revente massive de billets au marché noir lors du Mondial-2014 au Brésil. Il remet à la vingtaine de journalistes une clé USB contenant des mails prétendument compromettants dont il assure qu'ils ont été envoyés par Valcke, a raconté à l'AFP un journaliste ayant participé à cette rencontre.

"Charmeur au sourire carnassier", selon un ancien cadre de la Fifa, Benny Alon est loin d'être un inconnu dans ce monde entrelacé des affaires et du football, où gravitent beaucoup de consultants et intermédiaires avides de récupérer une partie de l'énorme manne générée par le Mondial.

- Prestations VIP -

Cet ancien footballeur de l'Hapoel Haifa et des Chicago Sting, dans les années 70, réside aux Etats-Unis -en Arizona- mais est consultant pour la société suisse JB Sports Marketing (JBS). Cette société est spécialisée dans la vente de billets VIP et packages pour les événements sportifs.

Alon ne s'occupe pas seulement de la Coupe du monde de football, il vend également des prest0ations pour des compétitions automobiles aux Etats-Unis, comme les courses NASCAR.

"Déjà pour le Mondial en France en 1998, il commercialisait des packages aux Etats-Unis", explique un ancien cadre de la Coupe du monde en France. "Il a alors rencontré Michel Platini (président de l'UEFA et favori pour succéder à Joseph Blatter à la tête de la Fifa, ndlr), dont il est devenu proche, et Jacques Lambert", alors en charge de l'organisation du Mondial et aujourd'hui président du comité d'organisation de l'Euro-2016 en France.

Alon a ensuite vendu des offres de la société ISE-Hospitality, chargée de la commercialisation pour le compte de la Fifa de prestations haut de gamme pour le Mondial-2006 (loges VIP, etc.). Cette société était présidée par M. Lambert de 2004 à 2005.

Par ses accusations, Alon a précipité le départ de Jérôme Valcke, qui était censé quitter son poste au soir de l'élection d'un nouveau président de la Fifa, le 26 février prochain.

ebe/pr/dhe