DIVERTISSEMENT
18/09/2015 10:18 EDT

FCVQ 2015: le cinéma d'ici et d'ailleurs

Hélène Bouffard

C’est parti! La cinquième édition du Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) a lancé ses amarres jeudi soir. Au menu, près de 200 films en provenance d’un peu partout à travers la planète. Le 7e art québécois ne sera pas en reste puisque les festivaliers auront la chance de voir certains des films de nos réalisateurs les plus attendus de l’automne.

Le début des festivités avait lieu à la Place d’Youville, épicentre de la manifestation pour les douze prochains jours. En ouverture, Paul à Québec de François Bouvier et mettant en vedette une flopée d’acteurs, François Létourneau, Julie Lebreton et Gilbert Sicotte en tête. Tous les comédiens étaient présents, ainsi que le bédéiste, le réalisateur et la productrice Karine Vanasse.

Même si le film, adapté de la bande-dessinée de Michel Rabagliati, sort en salles aujourd’hui, Ian Gailer, le nouveau directeur général et artistique du festival, a confié qu’il voulait d’abord faire l’évènement. C’est donc vers 19h30 et sous une chaleur torride que les membres de la distribution de Paul à Québec ont foulé, bras dessus, bras dessous, le long tapis rouge installé sur une Place d’Youville, chic à souhait. Après les discours des uns et des autres, le film a finalement commencé dans une salle bondée composé de 850 spectateurs.

On espère que ce jeune festival, cinq ans tout de même, continuera sa lancée avec un public aussi nombreux. Si l’on se fit à la programmation, plusieurs films devraient réussir à attirer l’attention comme Ville-Marie de Guy Édoin qui met à l’affiche la sublime Monicca Bellucci.

Dans cette œuvre chorale, à l’esthétisme soigné, des destins brisés se croisent dans les couloirs d’un hôpital de Montréal. L’équipe fera le voyage dans la Capitale nationale lors de sa présentation le mardi 22 septembre, mais sans l’actrice Bellucci, restée en Europe pour le tournage du film de Kusturica.

LIRE AUSSI:

Festival de cinéma de la Ville de Québec 2015: 5 rendez-vous incontournables

Festival de cinéma de la Ville de Québec 2015: 5 films à voir absolument!

Des valeurs sûres et des découvertes

Présentée en clôture, la dernière offrande de Philippe Falardeau ne passera sûrement pas inaperçue. Bien reçu à Locarno et au TIFF de Toronto, Guibord s'en va-t-en guerre avec Patrick Huard, Suzanne Clément, Robin Aubert et Micheline Lanctôt, se veut une satire politique plutôt enjouée.

Côté international, des films franchement intéressants qui ont déjà fait un parcours dans les circuits des festivals. Signalons les présences du terrifiant Green Room de Jeremy Saulnier, Pasolini d’Abel Ferrara et Grandma de Paul Wietz, réalisateur derrière American Pie.

Le FCVQ permet aussi des surprises. À ce titre, on attend de voir Cosmodrama de Philippe Fernandez, Fantasia de Chao Wang, Hier, aujourd’hui, hier de Xavier Beauchesne-Rondeau et Quatre Lunes de Sergio Tovar Velarde.

En ces temps où l’on parle beaucoup de la situation catastrophique des réfugiés en Europe, le documentaire-choc Citoyens de nulle part de Nicolas-Alexandre Tremblay revient sur les Dominicains d’origine haïtienne. Après une loi votée en septembre 2013 par le gouvernement sous des motifs xénophobes, des milliers d’entre eux sont devenus du jour au lendemain des apatrides.

Information sur la programmation, c'est ici.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Films de la semaine - 17 septembre 2015 Voyez les images