NOUVELLES
18/09/2015 10:31 EDT | Actualisé 18/09/2015 10:31 EDT

La police slovène disperse des migrants avec des gaz lacrymogènes

ASSOCIATED PRESS
A girl looks up as a group of refugees face Slovenian police blocking their entrance to Slovenia, at the border crossing at the Croatian village of Harmica, Friday, Sept. 18, 2015. Hundreds of people have gathered on the Croatian border, chanting and demanding to be let into Slovenia, while 50 Slovenian riot police on the other side are keeping them out. (AP Photo/Markus Schreiber)

La police slovène a dispersé vendredi soir avec des tirs de gaz lacrymogènes un groupe de plusieurs centaines de migrants qui cherchait à forcer sa frontière avec la Croatie.

L'incident est survenu au poste-frontière de Harmica, où les migrants, soutenus par des militants croates et slovènes, demandaient à pouvoir entrer en Slovénie.

Après une heure de tension, la police antiémeute slovène a eu recours aux gaz lacrymogène contre les migrants, parmi lesquels se trouvaient des enfants, qui tentaient de repousser un cordon policier sur le pont marquant la frontière croato-slovène.

Vendredi, le Premier ministre Miro Cerar avait déclaré que la Slovénie pourrait créer des couloirs de transit pour les migrants s'ils continuaient d'affluer en grand nombre, afin de leur permettre de gagner l'Europe occidentale dans de bonnes conditions .

"Si la pression des réfugiés devient trop importante, la Slovénie va certainement discuter d'itinéraires ou de ce qu'on appelle des couloirs, avec tous les pays qui pourraient être concernés", a déclaré M. Cerar dans un communiqué après une réunion du Conseil national de sécurité.

Les autorités slovènes ont enregistré vendredi plus d'un millier de migrants entrés dans le pays, alors que 700 étaient toujours massés au poste-frontière d'Obrezje, 20 km à l'est de la capitale croate, Zagreb.

"De nouveaux réfugiés arrivent continuellement et il est donc très difficile d'avoir des chiffres exacts", a déclaré une porte-parole de la police, Alenka Drenek, à l'AFP, faisant référence aux migrants qui continuaient d'arriver au poste-frontière d'Obrezje vendredi soir.

La Slovénie a suspendu jeudi le trafic ferroviaire avec la Croatie après qu'un groupe de 150 migrants avait tenté d'entrer dans le pays à bord d'un train à destination de Zurich.

Un train avec environ 1.500 migrants, le deuxième depuis jeudi matin, est arrivé vendredi à Zagreb à proximité de la frontière slovène, alors que des milliers d'autres migrants venus de Serbie étaient acheminés par bus vers la frontière hongroise au nord-est.

Galerie photo Migrants en Hongrie Voyez les images