POLITIQUE
18/09/2015 01:44 EDT | Actualisé 18/09/2016 05:12 EDT

«Canadiens pure laine» vs les autres: Stephen Harper obligé de s'expliquer

CALGARY — Au lendemain du débat, Stephen Harper a dû se justifier d'avoir parlé de Canadiens de vieille souche, les opposant aux autres Canadiens.

Au cours du débat sur l'économie, tenu jeudi soir à Calgary, le chef conservateur défendait sa décision d'avoir limité l'accès aux soins de santé pour les demandeurs d'asile. Cette décision a d'ailleurs été jugée illégale par les tribunaux.

M. Harper a alors dit que ceux qui font des demandes de statut de réfugié ne devraient pas recevoir de meilleurs soins de santé que les «Canadiens ordinaires». Il ajoutait que sa position reçoit l'appui de la plupart des «nouveaux» Canadiens, des Canadiens «actuels» et des «Canadiens de vieille souche».

Vendredi matin, au cours du point de presse quotidien, on lui a demandé de mieux définir toutes ces catégories de Canadiens.

Il a alors rappelé le contexte de sa déclaration, a répété qu'il n'y aucune raison de donner une meilleure couverture médicale à des «faux réfugiés» qu'aux «Canadiens ordinaires». Puis, il a repris sa nomenclature des catégories de citoyens.

«C'est une position qui reçoit largement l'appui de la population canadienne. Elle est appuyée par les Canadiens qui sont eux-mêmes des immigrants et aussi par le reste d'entre nous, par les Canadiens qui sont des descendants d'immigrants depuis une génération ou plus», a dit M. Harper.

Le chef conservateur était encore à Calgary pour y souligner les efforts de son gouvernement pour les victimes d'actes criminels, vendredi matin.

Il s'est ainsi engagé à doubler le financement des Centres d'appui aux enfants et des Centres d'appui aux enfants et aux adolescents, qui coordonnent les enquêtes, les poursuites et le traitement en cas de crime contre les enfants.

Galerie photo Les chefs en campagne, élections fédérales 2015 Voyez les images