NOUVELLES
18/09/2015 19:05 EDT | Actualisé 18/09/2016 01:12 EDT

Bolivie/réélection de Morales : possible référendum en janvier pour l'autoriser

La Bolivie pourrait tenir en janvier 2016 un référendum pour modifier sa Constitution et permettre au président Evo Morales, au pouvoir depuis 2006, de briguer un nouveau mandat en 2019, a indiqué vendredi le président du Sénat Alberto Gonzales.

Le projet de loi déposé jeudi au Parlement par des organisations sociales proches du président veut autoriser la réélection "deux fois de suite, au lieu d'une, selon la Constitution actuelle", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse.

"Une date possible pour le référendum de modification de la Constitution serait le 31 janvier 2016", a-t-il précisé.

Le projet de loi doit être analysé par une commission législative à partir de la semaine prochaine, puis être validé par le Parlement, où le parti du président socialiste jouit d'une majorité des deux tiers, avant d'être soumis au tribunal constitutionnel qui, s'il l'approuve, demandera l'organisation d'un référendum.

"Cette proposition passera par le peuple et c'est le peuple qui décidera", a assuré M. Gonzales, du parti au pouvoir Mouvement vers le socialisme (MAS).

Evo Morales, 55 ans, plus ancien président en exercice en Amérique latine, a été élu fin 2005 avec 54% des suffrages, réélu fin 2009 avec 64% des voix puis fin 2014 avec 61%. Son mandat actuel court jusqu'en 2020.

L'opposition, fragilisée par son manque d'unité, affirme qu'il n'avait pas le droit de se représenter en 2014, en vertu de la Constitution adoptée à sa demande en 2009 et qui n'autorise que deux mandats consécutifs.

M. Morales avait toutefois bénéficié en 2013 d'une décision de la Cour suprême estimant que son premier mandat n'entrait pas dans le calcul, puisque la nouvelle Constitution n'était pas encore en vigueur lors de sa première élection.

Ancien représentant de cultivateurs de coca, Evo Morales est le premier président amérindien de Bolivie. Son pays connaît depuis quelques années une croissance économique soutenue, notamment grâce à la nationalisation des ressources naturelles.

rb/mav/aic/ka/tll