NOUVELLES
16/09/2015 07:07 EDT | Actualisé 16/09/2015 07:07 EDT

SNC-Lavalin obtient un contrat pétrolier en Irak de la part d'ExxonMobil

PC

MONTRÉAL _ La firme d'ingénieurs SNC-Lavalin a annoncé mercredi avoir obtenu un contrat de la part du géant pétrolier ExxonMobil pour la conception et la construction d'une nouvelle installation de traitement du pétrole en Irak.

La nouvelle installation, qui sera située dans la province d'Al Basra, devrait être complétée en 26 mois.

La valeur du contrat n'a pas été précisée par SNC.

L'analyste Maxim Sytchev, de Dundee Capital Markets, a estimé que la part de SNC-Lavalin (TSX:SNC) dans le projet valait environ 500 millions $, tandis qu'une part d'une valeur équivalente a été accordée à un partenaire régional.

Le contrat représenterait environ 11 pour cent du carnet de commandes du secteur pétrolier de SNC-Lavalin, et quatre pour cent de ses engagements contractuels de 12,4 milliards $.

Cette entente met en évidence l'habileté de SNC-Lavalin à obtenir des contrats pétroliers sur la scène mondiale, un élément que les investisseurs n'apprécient pas à sa juste valeur, a estimé M. Sytchev.

SNC a annoncé lundi le départ soudain de son chef de la direction, Robert Card, et son remplacement par Bruce Neil. Ce dernier avait précédemment dirigé le segment du pétrole et du gaz naturel de l'entreprise, et a joué un rôle clé dans l'acquisition de la société britannique Kentz pour 2,1 milliards $.

L'action de SNC a pris mercredi 1,03 $, soit 2,7 pour cent, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 39,32 $.

Galerie photo Comprendre les projets de pipelines Voyez les images