NOUVELLES
15/09/2015 02:02 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Yémen: un 2e soldat émirati tué dans l'offensive terrestre

Un deuxième soldat émirati a été tué dans l'offensive terrestre lancée dimanche dans le centre du Yémen par la coalition arabe qui cherche à évincer des rebelles chiites, a rapporté dans la nuit de lundi à mardi l'agence officielle WAM.

Ce soldat est mort durant "les opérations qui ont permis à la coalition menée par l'Arabie saoudite de réaliser de grandes avancées sur le terrain", a écrit l'agence en citant le commandement de l'armée des Emirats arabes unis.

WAM ne précise pas les circonstances de la mort du soldat, mais le quotidien The National d'Abou Dhabi indique qu'il a sauté sur une mine.

Un premier soldat émirati était mort au début de l'offensive dimanche dans la province de Marib (centre du Yémen), à l'est de la capitale Sanaa.

Au total, les Emirats, un pilier de la coalition arabe, ont perdu 61 soldats, dont 52 dans une attaque de missile le 4 septembre attribuée aux rebelles.

L'offensive terrestre a permis jusqu'ici de "sécuriser" la ville de Marib, capitale de la province du même nom, et de repousser vers les montagnes les rebelles chiites, a affirmé le commandant de la force émiratie au Yémen, le général de brigade Ali al-Kaabi.

L'officier, cité par le quotidien The National, a estimé que la sécurisation de Marib était essentielle pour marcher sur Sanaa, située à 140 km plus à l'ouest et qui est aux mains des rebelles depuis un an.

bur/mh/ras/jri