NOUVELLES
15/09/2015 17:29 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

USA: un Russe admet son rôle dans un "super piratage" informatique

Un Russe extradé cette année des Pays-Bas vers les États-Unis a admis mardi son rôle dans un piratage géant de systèmes de paiement en ligne, avec un préjudice dépassant 300 millions de dollars, a annoncé le ministère américain de la Justice.

Vladimir Drinkman, 34 ans, a plaidé coupable devant un tribunal du New Jersey (est) et devrait écoper d'une lourde peine après son jugement attendu début 2016.

Arrêté par les autorités néerlandaises en juin 2012, le "méga-hacker" russe a été extradé en février 2015 des Pays-Bas vers les États-Unis.

"Les suspects comme Drinkman, qui ont les capacités de forcer l'entrée de nos réseaux informatiques et la propension à le faire, représentent une menace perfectionnée pour notre équilibre économique, notre vie privée et notre sécurité nationale", a commenté le ministère américain de la Justice dans un communiqué.

M. Drinkman et quatre autres co-accusés sont soupçonnés d'avoir pénétré dans les systèmes d'une quinzaine de sociétés, parmi lesquels l'opérateur boursier Nasdaq, la compagnie aérienne JetBlue, Visa Jordanie, Carrefour, Dexia ou encore la chaîne de supérettes 7-Eleven.

Les cinq suspects, quatre Russes et un Ukrainien, auraient récupéré les données de plus de 160 millions de cartes bancaires, qu'ils auraient revendues à des tiers pour 10 à 50 dollars pièce, selon qu'il s'agissait d'une carte américaine, canadienne ou européenne.

Selon les autorités fédérales, il s'agit du "plus gros piratage informatique international jamais jugé par la justice américaine".

seb/elc