NOUVELLES
15/09/2015 12:14 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

USA: un fusil de "croisés" en Floride suscite l'indignation

Un fabricant d'armes en Floride (sud-est des Etats-Unis) a mis en vente un fusil arborant des symboles chrétiens et baptisé "Crusader" ("Croisé", en français) dans le but, selon lui, d'éviter qu'il ne tombe entre les mains de musulmans, suscitant l'indignation d'une association de promotion du dialogue avec l'islam.

Le fusil d'assaut porte au-dessus de son chargeur la croix des Templiers, l'ordre religieux et militaire qui a combattu auprès des croisés, et un extrait de psaume de la Bible. Il est fabriqué par l'entreprise Spike's Tactical, qui a son siège à Apopka, en Floride.

"Nous voulions être sûrs de fabriquer une arme qui ne pourra jamais être utilisée par des terroristes musulmans pour tuer des innocents ou mettre en oeuvre leurs idées radicales", a expliqué le porte-parole de Spike's Tactical, Ben Thomas, un ancien membre de la force spéciale des Navy seals.

L'entreprise ne veut pas non plus que le gouvernement américain lui achète ces fusils pour les envoyer au Moyen-Orient "à des gens qui font du mal à des innocents", a-t-il ajouté.

Tous les fusils se sont vendus en 72 heures et il faut désormais attendre deux semaines pour pouvoir l'acheter, selon le site de l'entreprise, qui ne précise pas combien étaient disponibles. Il coûte 1.395 dollars (1.230 euros).

"Je ne suis pas du tout bigot, il n'y a pas de haine dans la parole de Dieu", a fait valoir le porte-parole.

Le fusil a suscité l'indignation du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) en Floride.

"C'est juste un nouveau moyen marketing pour s'enrichir en promouvant la haine, la division et la violence", a estimé le CAIR dans un communiqué.

"Les Américains ont déjà assisté à plus de 250 fusillades en 2015, soit plus d'une par jour. Une seule de ces fusillades impliquait un musulman auto-proclamé. Malheureusement ce fusil ne fait rien pour stopper la vraie menace qui pèse sur l'Amérique: le problème grandissant de la violence par armes à feu", a estimé l'association.

du/are/elm