NOUVELLES
15/09/2015 00:45 EDT | Actualisé 14/09/2016 01:12 EDT

USA: les 11 républicains sur la scène du deuxième débat des primaires

Onze candidats républicains à la Maison Blanche participeront au deuxième débat des primaires mercredi soir sur la chaîne CNN.

Au centre de la scène seront placés le milliardaire Donald Trump et le neurochirurgien noir à la retraite Ben Carson, deux nouveaux de la politique qui n'ont jamais exercé de mandat électif.

- Les novices -

- Donald Trump, 69 ans, a fait fortune dans l'immobilier, et pour sa première candidature en politique, il se retrouve loin devant ses rivaux dans les sondages. Malgré ou grâce aux tollés déclenchés par ses déclarations sur les Mexicains, les femmes ou ses adversaires, il recueille aujourd'hui plus de 30% des intentions de vote chez les républicains.

Il n'a rien abandonné de ses manières brutales lors du premier débat en août, sans que cela ne semble lui avoir coûté en popularité.

- Ben Carson : 63 ans, ancien chef du service de neurochirurgie pédiatrique de l'hôpital Johns Hopkins de Baltimore (est), seul Noir de la course. Il était inconnu jusqu'en 2013, mais n'a cessé de gagner en notoriété chez les conservateurs les plus fervents. Sa voix douce et sa foi tranchent avec celles de Donald Trump, mais les deux hommes ont en commun un manque de détails dans leurs propositions.

- Carly Fiorina : 61 ans, ancienne PDG de Hewlett-Packard, seule femme en course. Elle n'est pas totalement nouvelle en politique (elle a perdu la sénatoriale de 2010 en Californie), mais fonde toute sa candidature sur son expérience en entreprises. Grâce à sa bonne prestation au débat d'août, elle a pris assez de points dans les sondages pour se qualifier au débat de mercredi soir.

- Les gouverneurs -

- Jeb Bush : 62 ans, gouverneur de Floride de 1999 à 2007, frère et fils des anciens présidents Bush. Il est la première victime de l'ascension de Donald Trump : Jeb Bush était en tête des sondages jusqu'à l'arrivée du milliardaire, qui regarde Bush de haut en se moquant de sa mollesse. Figure de l'establishment républicain, héritier des réseaux Bush, il promeut son bilan, qu'il décrit comme conservateur et réformateur, dans le grand Etat de Floride.

- Scott Walker : 47 ans, gouverneur du Wisconsin, ennemi public des syndicats pour avoir remis en cause des acquis sociaux de fonctionnaires en 2011. Cette bataille a fait sa réputation nationale et lui a fait gagner l'admiration des cercles conservateurs. Il cultive une image d'Américain ordinaire du Midwest, mais sa cote dans les sondages est désormais très ordinaire.

- Mike Huckabee : 60 ans, ancien gouverneur de l'Arkansas (1996-2007) et pasteur baptiste. Il s'est déjà présenté en 2008 et a animé entre-temps une émission sur la chaîne d'informations conservatrice Fox News. Récemment, il a pris la défense d'une greffière du Kentucky emprisonnée car elle refusait de marier des couples de même sexe.

- John Kasich: 63 ans, gouverneur de l'Ohio, réélu dans un fauteuil en novembre, il tente comme les autres gouverneurs de transformer au niveau national l'essai de son expérience exécutive locale. Mais sa réputation d'homme au franc-parler ne lui a permis de gagner que quelques voix.

- Chris Christie : 53 ans, gouverneur du New Jersey. Les démocrates ne l'aiment pas à cause de ses manières rudes et d'un scandale sur des embouteillages créés artificiellement dans la commune d'un adversaire politique. Les républicains, eux, se méfient de lui depuis qu'il a donné l'accolade à Barack Obama qui visitait la côte ravagée en 2012 par l'ouragan Sandy.

- Les sénateurs -

- Ted Cruz : 44 ans, sénateur du Texas, excellent orateur et agitateur au Congrès de la faction tumultueuse du Tea Party, ce qui lui vaut d'être en conflit ouvert avec les chefs du parti républicain.

- Marco Rubio : 44 ans, sénateur de Floride. Né de parents immigrés cubains à Miami, parfaitement bilingue. Il impressionne ses pairs par le sérieux de ses propositions et sa maîtrise des sujets de politique étrangère.

- Rand Paul : 52 ans, sénateur du Kentucky, représentant de l'aile libertaire du parti républicain, fils d'un ancien candidat à la présidentielle. Après un départ sur les chapeaux de roues, il peine à réaliser la révolution qu'il avait promise : attirer jeunes et minorités dans le giron républicain.

Le débat aura lieu mercredi à la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan à Simi Valley en Californie, à 17H00 locales (00H00 GMT jeudi).

Quatre autres candidats moins bien placés dans les sondages ont été invités à un débat deux heures avant : l'ancien sénateur de Pennsylvanie Rick Santorum, le sénateur de Caroline du Sud Lindsey Graham, le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal et l'ancien gouverneur de New York George Pataki.

Un 16e candidat, l'ex-gouverneur de Virginie Jim Gilmore, ne participera à aucun débat car trop bas dans les sondages. L'ex-gouverneur du Texas Rick Perry a lui abandonné la semaine dernière.

ico/faa/jr