NOUVELLES
15/09/2015 15:02 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Une grève dans les aéroports chiliens clouent des milliers de passagers au sol

SANTIAGO, Chili — Une grève de 24 heures organisée par des travailleurs de l'aviation civile au Chili a empêché le départ de dizaines d'avions et touché des milliers de passagers, ont annoncé les autorités, mardi.

Près de 4000 syndiqués réclamant de meilleures conditions de travail ont pris part au débrayage, qui s'est amorcé à minuit. Cet événement s'est déroulé à quelques jours du 18 septembre, fête nationale soulignant l'indépendance du Chili, une époque de l'année où les habitants du pays sud-américain voyagent beaucoup.

Des centaines de Chiliens et de touristes n'ont pu quitter l'aéroport international de Santiago, mardi, alors que de nombreux voyageurs ne se sont même pas présentés pour leur vol, sachant que la grève était imminente.

Le directeur de l'aviation civile chilienne, Maximiliano Larraechea, a précisé que le débrayage perturbait les activités de tous les aéroports et aérodromes du pays, qu'aucun décollage n'aurait lieu durant cette période et que seuls les atterrissages et les vols d'urgence étaient autorisés.

Plusieurs compagnies aériennes ont reporté les vols annulés à une date ultérieure à la grève.

Le ministre de l'Économie, Felipe Cespedes, a pour sa part déclaré que le débrayage était illégal et exhorté les travailleurs à entamer un dialogue avec la partie patronale.

 

 

Mauricio Cuevas, The Associated Press