NOUVELLES
15/09/2015 15:34 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Tory Burch célèbre la beauté, Vera Wang Belle de jour

Tory Burch a célébré la beauté mardi à la Fashion Week de New York, tandis que Vera Wang offrait une collection inspirée par le film "Belle de Jour" et Rodarte par la poésie.

Un nombre record de 71 événements figuraient au programme du sixième jour de la Semaine, qui devait se clôturer en soirée avec le défilé Oscar de la Renta.

- TORY BURCH CELEBRE LA BEAUTE

La styliste américaine Tory Burch a été inspirée par la "beauté et comment on peut la trouver en des endroits inattendus. La beauté n'est pas directe, parfois, elle arrive avec l'âge et la patine", a confié la designer à l'AFP.

Sa collection, toujours élégante, jouait résolument les contrastes.

Un top d'organza iridescent y était porté sur camisole de soie assorti à un large pantalon de coton blanc. Une robe de coton rayé type chemise pour homme était largement fendue sur la cuisse, et rebrodée de grosses fleurs rouges, un délicat maillot de bain à smokes était porté avec une longue veste tricotée en jacquard terminée de franges.

Beaucoup de longueurs, de franges, comme c'est la tendance cette saison. Et des épaules dénudées, des petits cols ronds, ou encore de la guipure de dentelle orange déclinée en caftan, en robe légère, en short ou en petite veste portée sur robe blanche.

"J'aime toutes les femmes, ma femme est celle du monde (...) a expliqué la designer de 49 ans, qui a ouvert en juillet une boutique amirale à Paris et trouve que les Françaises sont "les plus chics de toutes".

- VERA WANG BELLE DE JOUR

Dans un décor de miroirs, Vera Wang a présenté une collection très forte, où le noir et la dualité dominaient comme à son habitude.

La réponse fuse immédiatement quand on lui demande son inspiration: "Belle de Jour", ce film "où Catherine Deneuve était habillée par Yves Saint-Laurent".

"J'ai toujours aimé les garçons manqués et les professeurs, j'ai toujours trouvé ça sexy", a expliqué à l'AFP la designer new-yorkaise après son défilé. "Mais il y a une autre vie, une vie fantasmée, il y a une dualité (...) Et dans cette collection il y a le côté étudiant professeur, et de l'autre, il y a cette fille qui a envie de sortir de sa vie".

Sa femme est "dangereuse, compliquée", porte un short ultra-court noir et des mini-brassières sous un grand manteau ou une veste masculine noire sans manche, une jupe nouée transparente avec un mini-top, ou encore une jupe plissée noire très courte avec une chemise noire ultra-transparente sur une brassière blanche.

"Je voulais mélanger le style décontracté mais la construction couture", explique la styliste.

Le soir, robes et mini-shorts se rehaussent de paillettes et brillances, de plumes, et parfois de bottes moulantes remontant jusqu'au milieu de la cuisse. "C'est un peu Las Vegas", explique Vera Wang.

- DENTELLES ROCK CHEZ RODARTE

Excentrique, gothique, mais féminine et glamour, la collection de Rodarte du duo des créatrices Laura et Kate Mullheavy, s'est affirmée comme l'une des plus rocks de la saison, faisant fi de tout classicisme ou sobriété.

"Nous, on fait ce qu'on veut!", a expliqué à l'AFP Laura Mullheavy à l'issue du défilé.

L'heure pour le printemps-été 2016 Rodarte est à la poésie, de la grande poétesse américaine du XIXe siècle Emily Dickinson, jusqu'aux belles lettres du romancier William Burroughs ou aux mots du chanteur canadien culte Leonard Cohen.

Qu'importe la chaleur de l'été, la jeune femme Rodarte porte un col haut de dentelles très gothique, une grosse veste de fourrure d'agneau de Mongolie, un pantalon de tweed ou encore du velours. La légèreté vient de la dentelle que l'on retrouve sur de petits tops, ou majestueuses et très princières sur de longs fourreaux, mais aussi d'une multitude de volants et de franges.

- ENCORE PLUS DE KARDASHIAN

Pour ceux qui ne seraient pas lassés des Kardashian, déjà omniprésentes sur les réseaux sociaux, les quatre soeurs et demi-soeurs ont profité de la Fashion Week pour sortir chacune leur application téléphone (payante 2,99 dollars par mois), destinée à "offrir une fenêtre unique et personnelle sur leur vie".

Fenêtre "personnelle" ? Kim Kardashian, 34 ans, a déjà 35 millions d'abonnés sur Twitter et 46 millions sur Instagram, et l'émission de télé-réalité "Keeping up with the Kardashians" ouvre déjà grand la porte sur leur vie.

bd-ppa-tu/bd/bdx