NOUVELLES
15/09/2015 06:53 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Migrants: Prague critique l'"incohérence" de Berlin

Le ministre tchèque de l'Intérieur Milan Chovanec a critiqué mardi la politique "incohérente", selon lui, de l'Allemagne en matière de migration, après l'échec de la réunion ministérielle à Bruxelles sur la répartition des réfugiés au sein de l'UE.

"La politique incohérente de l'Allemagne représente actuellement le plus grand problème pour résoudre la crise migratoire", a écrit le ministre sur son compte Twitter.

"Montrer ses muscles aux voisins à travers la frontière ne permettra pas de cacher ce fait", a-t-il ajouté dans son tweet.

Plus tôt dans la journée, le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière avait évoqué la possibilité de réduire les fonds structurels versés par l'Union européenne aux pays qui rejettent l'idée de quotas de répartition des réfugiés.

"Nous ne nous sommes pas mis d'accord hier à Bruxelles. Un débat compliqué. Peu de compréhension pour les arguments des pays du Groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, ndlr), a aussi écrit M. Chovanec.

"Nous devons parler de moyens de pression", avait déclaré le ministre allemand mardi matin à la chaîne ZDF. Les pays qui refusent la répartition par quotas "sont des pays qui reçoivent beaucoup de fonds structurels" européens, avait-il ajouté, trouvant "juste qu'ils reçoivent moins de moyens".

L'Allemagne, au bord de la saturation, a réintroduit dimanche les contrôles à ses frontières pour "contenir" l'afflux de dizaines milliers de réfugiés, suspendant de facto la libre circulation dans l'espace européen.

Les quatre pays d'Europe centrale s'opposent farouchement aux quotas contraignants pour répartir les réfugiés. Prague a annoncé dimanche qu'elle allait renforcer les contrôles à sa frontière avec l'Autriche.

Environ 200 policiers ont été mobilisés pour effectuer des contrôles aléatoires à proximité de cette frontière, selon le ministère de l'Intérieur.

jma/bo/alc