NOUVELLES
15/09/2015 04:54 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Migrants : la situation s'apaise à la frontière austro-hongroise (police)

Les arrivées de migrants en provenance de Hongrie se sont nettement ralenties mardi matin à la frontière autrichienne, après une journée record lundi, a annoncé la police autrichienne.

Quelque 1.500 migrants, arrivés en train, se sont présentés depuis minuit au principal poste-frontière entre les deux pays à Nickelsdorf, et 120 à Heiligenkreuz, près de la frontière slovène, selon cette source.

Ces migrants ont été pris en charge par la police et la Croix-Rouge selon une procédure désormais bien rodée, et orientés vers des structures d'hébergement.

De premiers renforts de l'armée -- 70 soldats -- ont été déployés lundi soir pour épauler police et secours, après l'annonce dans la journée par le gouvernement autrichien de la mobilisation de jusqu'à 2.200 militaires à cette fin.

Lundi, près de 20.000 migrants avaient franchi la frontière autrichienne, un afflux record enregistré avant l'entrée en vigueur d'une nouvelle législation antimigrants mardi en Hongrie.

Certains de ces migrants ont pu gagner comme ils le souhaitaient l'Allemagne, le trafic ferroviaire ayant été partiellement rétabli après avoir été interrompu à la suite de l'introduction par Berlin dimanche de contrôles à ses frontières. Les rames sont soumises à des contrôles du côté allemand de la frontière et les migrants sont orientés vers des centres de premier accueil allemands.

Les contrôles provoquaient lundi matin une vingtaine de kilomètres d'embouteillages à l'approche du poste-frontière de Suben sur l'axe Vienne-Nuremberg (nord de la Bavière), selon la société autoroutière autrichienne Asfinag.

phs/pt