NOUVELLES
15/09/2015 08:57 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Migrants: Bratislava demande un sommet pour y refuser les quotas obligatoires

La Slovaquie demande un sommet extraordinaire de l'UE sur les migrants et compte fermement y réitérer son refus des quotas obligatoires, a déclaré mardi le Premier ministre Robert Fico.

Il a formulé sa demande au moment où Berlin et Vienne ont réclamé un tel sommet la semaine prochaine.

"Nous demandons un sommet extraordinaire de l'UE au niveau des Premiers ministres et des chefs d'Etat sur la question des migrations", a dit M. Fico aux journalistes.

"Dans une matière aussi sérieuse et délicate que le fait de dicter à un pays combien de gens il doit accepter, sans pouvoir les choisir, c'est certainement un sommet qui doit prendre la décision", a expliqué le Premier ministre slovaque.

"J'irai à ce sommet avec un mandat clair, celui de ne pas accepter les quotas obligatoires, quelles que soient les circonstances", a-t-il poursuivi, affirmant que ces quotas sont "irrationnels, néfastes et ne résolvent rien".

M. Fico a annoncé que les autorités slovaques arrêteraient les migrants entrés illégalement sur le territoire national.

Il a affirmé aussi que "90% des gens qui se dirigent vers l'UE le font pour des raisons économiques plutôt que pour fuir la guerre", et estimé que le désaccord de son pays avec l'idée des quotas n'entraînerait pas pour lui de réduction des financements européens. "Il n'est jamais arrivé dans l'UE de voir quelqu'un puni pour avoir ses propres opinions", a-t-il dit.

juh-jma/via/bo/cr/