NOUVELLES
15/09/2015 18:42 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

Le président Peña Nieto "indigné" après la mort de huit touristes mexicains en Egypte

Le président mexicain Enrique Peña Nieto a exprimé mardi à son homologue égyptien "l'indignation" de son pays après la mort de huit Mexicains dans l'attaque menée dimanche par l'armée égyptienne contre des touristes dans le désert.

Peña Nieto a reçu un appel téléphonique du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui tenait à lui exprimer "ses plus sincères condoléances" suite à l'"incident tragique", selon un communiqué de la présidence mexicaine.

"Le président Peña Nieto a exprimé sa profonde consternation et tristesse devant la mort de nos concitoyens, ainsi que la douleur et l'indignation" provoquées dans la société mexicaine par ces faits "sans précédent", selon le communiqué.

Peña Nieto a réitéré sa demande d'obtenir une investigation exhaustive et approfondie sur les circonstances du drame.

Les autorités égyptiennes ont informé qu'au total 12 personnes avaient été tuées et 10 autres blessées dimanche, lorsque les forces de sécurité égyptiennes qui pourchassaient des jihadistes dans le désert occidental avaient ouvert le feu "par erreur" sur quatre pick-up qui transportaient des touristes mexicains.

Six blessés, qui ont été conduits à l'hôpital au Caire, se trouvent dans un état stable.

Le gouvernement mexicain a confirmé mardi la mort de six autres Mexicains, s'ajoutant à deux déjà identifiés.

La ministre mexicaine des Affaires étrangères Claudia Ruiz Massieu a quitté lundi soir le Mexique pour Le Caire, accompagnée de membres des familles des victimes, pour obtenir des réponses des autorités égyptiennes sur les circonstances du drame.

Des proches de quatre des personnes décédées se trouvaient dans l'avion avec elle.

Elle "a pu informer personnellement les familles (du décès de leur proche) et leur présenter ses condoléances", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

"La ministre des Affaires étrangères Claudia Ruiz Massieu déplore la perte de vies humaines et réaffirme la priorité du gouvernement mexicain à protéger ses citoyens", ajoute le communiqué.

Selon les autorités égyptiennes, les touristes se trouvaient dans une zone qui n'était pas autorisée mais elles n'ont pas fourni de détail sur l'endroit exact où s'est produit le drame.

se/hdz/jr