NOUVELLES
15/09/2015 12:16 EDT | Actualisé 15/09/2016 01:12 EDT

La Serbie exhorte la Hongrie à ouvrir sa frontière pour les migrants (ministre)

Le ministre serbe en charge des réfugiés Aleksandar Vulin a exhorté mardi la Hongrie à rouvrir sa frontière aux migrants du Moyen-Orient, fermée dans la nuit par Budapest.

"J'exhorte la Hongrie à ouvrir sa frontière aux migrants. Au moins aux femmes et aux enfants", a-t-il dit à l'AFP au poste-frontière de Horgos où une centaine de migrants attendaient.

M. Vulin a indiqué ne pas voir "de solution à court terme".

"Le gouvernement hongrois ne veut pas laisser ces gens passer", a-t-il dit.

Le ministre a précisé que les autorités serbes avaient proposé aux migrants bloqués à Horgos "de les conduire au centre d'accueil" de la ville proche de Kanjiza (nord de la Serbie).

"Nous avons mis des autobus à leur disposition, certains ont accepté, d'autres non, nous ne pouvons pas les forcer", a dit M. Vulin réitérant qu'"en aucun cas la force ne serait utilisée" contre les migrants pour débloquer le poste-frontière de Horgos.

M. Vulin a indiqué s'être entretenu avec le responsable hongrois en charge du dispositif à la frontière.

"Il m'a parlé à travers la clôture, même moi ils ne m'ont pas laissé entrer en Hongrie" pour discuter, a-t-il dit.

Le poste-frontière de Horgos-Röszke, principal point de passage entre la Serbie et la Hongrie et axe d'entrée dans l'Union européenne, était fermé.

"Si la situation perdure à la frontière hongroise, ils vont vraisemblablement essayer de se rendre en Croatie ou en Roumanie", a ajouté M. Vulin.

Adepte d'une ligne dure à l'égard des migrants, la Hongrie, principal pays de transit pour ceux qui veulent gagner l'Allemagne, a mis en place mardi de nouvelles mesures plus restrictives, prévoyant notamment trois ans de prison pour tout franchissement de la clôture barbelée érigée sur les 175 kilomètres de la frontière.

cn-mat/abk